Bilan morose pour la saison d’automne des commerces de mode | RetailDetail

Bilan morose pour la saison d’automne des commerces de mode

Bilan morose pour la saison d’automne des commerces de mode

La période d’automne aura été décevante pour les commerces de vêtements et de chaussures. D’abord les températures trop douces ont joué les trouble-fête et ensuite la neige a gâché le dernier dimanche d’ouverture de la période de fin d’année.

Seul un commerçant sur cinq affiche un chiffre d’affaires en hausse

Selon le Syndicat Neutre pour Indépendants, la moitié des magasins de vêtements et de chaussures ont réalisé un chiffre d’affaires inférieur comparé à la même période en 2013, alors que pour 30% le chiffre d’affaires est resté stable. Seul un commerçant sur cinq a enregistré une croissance, rapporte deredactie.be. Et le dernier dimanche d’ouverture de l’année n’y a rien changé. Bien au contraire : suite à la météo hivernale le chiffre d’affaires global se situe 12% en deçà du niveau de l’an dernier.


Auparavant les ventes avaient déjà été affectées par l’automne trop doux, n’incitant pas les consommateurs à acheter des vêtements d’hiver chauds. De plus, suite à la crise et aux mesures d’économies annoncées par le gouvernement, les consommateurs ont moins dépensé.


Démarrage des soldes avec une offre plus vaste

D’après le SNI, les commerçants dès lors  misent tous leurs espoirs sur la période des soldes, qui débutera le 3 janvier. Les stocks disponibles étant encore importants suite aux faibles ventes, les consommateurs auront donc un vaste choix, ce qui ne manquera pas d’attiser la concurrence entre les commerçants.


Cette période de soldes ne garantit pas pour autant  de meilleures ventes. Rappelons que lors des soldes d’été de 2014 les ventes avaient été décevantes : selon le SNI le chiffre d’affaires réalisé par les magasins de vêtements et de chaussures durant cette période était inférieur de 1,5% comparé à 2013, alors que pour Comeos il était question d‘une baisse de 2%, voire même de -6% pour Mode Unie. La météo particulièrement estivale durant le printemps avait poussé les consommateurs à acheter leurs vêtements d’été avant la période des soldes. De plus les boutiques en ligne  s’accaparent une part de plus en plus grande du gâteau, même durant les périodes de soldes.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Bestseller investit dans About You

20/07/2018

Le groupe danois Bestseller prend une participation significative dans la plateforme de mode allemande About You. Une augmentation de capital d’environ 250 millions d’euros devrait permettre au retailer en ligne de poursuivre sa croissance.

100 millions d’euros qui partent en fumée chez Burberry

20/07/2018

Tout le monde ne comprend pas la nécessité du développement durable. L’année dernière, la marque de mode britannique Burberry a brûlé plus de 30 millions d’euros de produits de marque « pour éviter qu’ils ne tombent entre de mauvaises mains ».

3 Suisses, l’icône de la vente par correspondance, dépose le bilan en Belgique

19/07/2018

La division belge des 3 Suisses a été déclarée en faillite, après un démarrage désastreux des soldes. Durant les premiers jours des soldes, le webshop a vendu 30% de moins que l’année précédente. Onze emplois sont menacés.

Adidas veut renforcer les liens avec le petit commerçant

15/07/2018

Adidas veut renforcer les liens avec le retail après les critiques des commerçants selon lesquels le géant allemand du sport promeut son webshop de façon trop agressive. Le rôle joué par des chaînes physiques internationales serait (trop?) important.

Les ventes Burberry en hausse grâce à la nouvelle stratégie

11/07/2018

La nouvelle stratégie de la marque de mode britannique Burberry porte ses fruits : l’entreprise a vu le CA de ses propres filiales augmenter de 3% au cours du dernier trimestre. Le CA total s’élève à 479 millions de livres sterling.

Wibra toujours à la peine

10/07/2018

En 2017 l’enseigne de mode discount Wibra a enregistré de faibles performances dans ses magasins belges : le chiffre d’affaires y a chuté de 7% à 61,7 millions d’euros, tandis que le bénéfice a fondu de 6,5 à 0,5 million d’euros.