Burberry : démarrage en force du nouvel exercice fiscal

Burberry : démarrage en force du nouvel exercice fiscal

Le groupe de luxe britannique Burberry a réalisé d’excellentes performances au premier trimestre de son exercice fiscal 2013/2014.  Fin juin les ventes en magasin étaient de 21% supérieures à celles de la même période en 2012. La collection printemps-été s’est particulièrement bien vendue en Chine.

Une hausse deux fois plus élevée que prévu  

De début avril jusqu’à fin juin Burberry a vendu pour 339 millions de livres sterling (près de 400 millions d’euros), contre 280 millions de livres sterling durant la même période en 2012, soit une hausse de 21%.  A périmètre constant la hausse s’élève à 13% : un pourcentage bien plus élevé que la croissance à données comparables de 8% enregistrée lors du dernier trimestre de l’exercice précédent et plus de deux fois plus élevé que les 5,5% , sur lesquels tablaient les analystes financiers.


Les résultats dépassent donc très nettement les attentes, car en mai dernier Burberry avait annoncé que le bénéfice du premier semestre serait inférieur à celui de l’exercice précédent. En Chine Burberry est parvenu à tenter les consommateurs aisés et y enregistre une croissance à deux chiffres de ses ventes.


Prudence pour le reste de l’exercice

Quant aux perspectives pour l’ensemble de l’année comptable, Burberry reste prudent. Pour le segment retail, l’entreprise table sur une croissance de maximum 5%. Par contre pour la division wholesale les perspectives sont plus pessimistes : pour le premier semestre (jusqu’à fin septembre)  le groupe prévoit une baisse d’environ 10%, par rapport aux 253 millions de livres sterling enregsitrées au premier semestre de l’an dernier.


L’entreprise compte sur ces bons résultats pour augmenter sa marge opérationnelle. L’année dernière celle-ci était de 17,1%.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: