C&A franchit de nouvelles étapes vers une industrie de l’habillement durable

Grâce à l’utilisation de matières premières et de méthodes de production durables, C&A continue de réduire son empreinte écologique. Le retailer mise notamment sur le coton bio et recyclé et sur les vêtements certifiés  Cradle to Cradle.


Choix durables

En 2018 le coton et la cellulose durables ont permis à C&A de réduire son empreinte carbone de 12%, soit 116.000 tonnes, au niveau mondial. Ceci équivaut aux émissions de CO2 annuelles de plus de 70.000 voitures. L’enseigne de mode a également économisé un milliard de m³ d’eau, l’équivalent de 400.000 piscines olympiques. C’est ce qu’annonce l’entreprise dans son ‘Global Sustainability Report’ annuel, publié aujourd’hui.


C&A est le plus grand acheteur de coton biologique au monde : 71% du coton utilisé par la marque est biologique. En Europe le retailer a vendu 95.000 vêtements en coton recyclé et plus de 300.000 articles en polyester recyclé. En outre C&A a commercialisé près de 4 millions de vêtements certifiés Cradle to Cradle – dont le jeans le plus durable au monde – en Europe, au Brésil et au Mexique.


« La moitié des matières premières utilisées dans nos collections est achetée de manière plus durable. Nous voyons clairement que nos actions contribuent à l’environnement, améliorent le niveau de vie des petits paysans et aident nos clients à faire plus facilement des choix durables », commente Jeffrey Hogue, responsable durabilité. Pour stimuler la mise en œuvre d’une économie circulaire dans l’industrie de l’habillement, C&A travaille en étroite collaboration avec d’autres acteurs de l’industrie de la mode, comme l’association Ellen MacArthur Foundation et la plateforme Fashion for Good.