C&A veut stimuler l’utilisation de coton bio

C&A veut stimuler l’utilisation de coton bio

Le coton organique offre des avantages environnementaux, sociaux et économiques considérables, mais la production mondiale de cette matière première ne cesse de baisser, malgré l’augmentation de la demande. Aussi C&A, leader du marché des vêtements en coton bio, plaide pour une collaboration internationale plus intense.

« La demande dépasse l’offre »

Jusqu’en 2011 la production de coton bio au niveau mondial a augmenté de manière continue, mais depuis le rendement des récoltes a diminué de 8%, malgré que la moitié des pays producteurs de coton aient augmenté la production de coton bio.


Suite à la connaissance restreinte des méthodes de culture biologique dans les pays producteurs et en raison surtout d’un manque de collaboration entre les  marchés demandeurs et les communautés locales, la part actuelle de coton bio au sein de la production mondiale totale de coton se limite à 1%. Et ce alors que la demande de coton bio ne cesse d’augmenter.


« Nous nous trouvons à un point critique, où la demande de coton bio dépasse l’offre. Sa disponibilité incertaine menace les investissements à long terme dans le coton bio », affirme Thorsten Rolfes de C&A Europe.


Chacun a sa responsabilité

En tant que leader mondial des vêtements en coton organique, C&A tire la sonnette d’alarme. Selon l’enseigne toutes les entreprises textiles ont « une responsabilité considérable » à l’égard de l’environnement et des conditions de vie des cultivateurs locaux.


Rolfs estime que « les fabricants de marques jouent un rôle clé dans le développement du coton bio. Même si quelques entreprises sont déjà actives, la crise dans l’approvisionnement de cette matière première prouve qu’il y a encore du pain sur la planche. Dans cette optique la collaboration est le maître mot. La collaboration avec les experts, les communautés et les gouvernements locaux contribuera au développement maximal du potentiel du coton bio. »


Mais cette collaboration ne doit pas se limiter uniquement aux pays producteurs. Dans les marchés demandeurs, les entreprises peuvent elles aussi s’impliquer en sensibilisant leur clientèle au thème du coton bio. Pour ce faire  C&A vient de publier une brochure avec pour titre ‘Rendons Bio Cotton accessible à tout le monde, tous les jours’.


« Tous nos vêtements en coton bio d’ici 2020 »

En 2013 C&A a vendu plus de 110 millions de vêtements en coton bio. « Le coton organique représente aujourd’hui 38% de la totalité de nos ventes textiles, mais nous n’en resterons pas là » indique Ingrid Zeegers, responsable ‘sustainable business development’ chez C&A Europe. « Nous voulons doubler ce chiffre et faire fabriquer tous nos vêtements en coton bio d’ici 2020. »


Pour atteindre cet objectif, « il nous faut davantage de semences, de producteurs et de détaillants. En collaborant avec nos collègues du secteur et les experts sur le terrain, nous y parviendrons », conclut Zeegers avec conviction.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Inditex : ralentissement de la croissance du CA

21/09/2017

Le groupe de mode espagnol Inditex, qui détient notamment les enseignes Zara et Massimo Dutti, a déçu les attentes des analystes au deuxième trimestre. En cause : le ralentissement de la croissance organique et les effets de change défavorables.

Esprit triple son bénéfice net en 2017

20/09/2017

Au cours de son exercice comptable 2016-2017 l’enseigne de mode Esprit est parvenue à tripler son bénéfice net. Pourtant le chiffre d’affaires a régressé de près de 9%, mais ce recul est lié essentiellement à la réduction du nombre de magasins.

Hema ne fait plus la distinction entre filles et garçons

20/09/2017

A la fin de cette année Hema abandonnera les indications de genre sur ses vêtements pour enfants : les emballages n’afficheront donc plus s’il s’agit d’un vêtement pour fille ou garçon.  Ainsi Hema s’inscrit dans une tendance actuelle très nette.

Fred & Ginger et GINGER réunis sous Fred + Ginger

19/09/2017

Les enseignes Fred & Ginger et GINGER, toutes deux propriétés du groupe FNG,  se regroupent sous le nom Fred + Ginger. Désormais les collections pour enfants de Fred & Ginger et les vêtements pour dames de GINGER seront disponibles sous le même toit.

La rénovation de Brantano porte ses fruits

15/09/2017

Le nouveau concept de l’enseigne de chaussures Brantano, sous la houlette du groupe FNG, rencontre un vif succès. Plus de la moitié des magasins ont déjà été transformés et les magasins rénovés génèrent en moyenne 20% de chiffre d’affaires en plus.

Les fortes réductions pèsent sur la croissance du CA de H&M Group

15/09/2017

Au troisième trimestre le chiffre d’affaires du suédois H&M Group a progressé de 5%, mais cette croissance a néanmoins été impactée par les promotions importantes accordées durant la période d’été.

Back to top