Charles Vögele souffre des effets de change

Charles Vögele souffre des effets de change

Le 1er semestre 2015 du groupe de mode suisse Charles Vögele a été décevant, principalement en raison des effets de change défavorables. La suppression du taux de change minimal a entraîné une énorme pression sur les prix sur le marché suisse.

Pression sur les prix en Suisse

« La suppression du taux de change minimal de l’euro par la Banque nationale suisse  mi-janvier a engendré une énorme pression sur les prix sur notre marché domestique suisse et a entraîné une baisse considérable du chiffre d’affaires dans toutes les régions », explique le CEO Markus Voegeli.


En effet, le chiffre d’affaires de Charles Vögele a chuté de 13,3% à 392 millions de francs suisses (360 millions d’euros). Sur base comparable la baisse s’est limitée à 4,1%. Par contre le groupe est parvenu à réduire les charges opérationnelles à 262 millions de francs suisses (240 millions d’euros), soit une diminution de 24 millions de francs suisses (22 millions d’euros). Toutefois ceci n’a pas suffi à compenser les effets de change négatifs.


Par conséquent le groupe a essuyé une perte nette de 36 millions de francs suisses (33 millions d’euros), un très net recul par rapport à la perte de 12 millions de francs suisses enregistrée l’an dernier.


Au Benelux par contre Charles Vögele affiche des résultats positifs : le chiffre d’affaires net y a augmenté de 0,7%. En Allemagne il était question d’une baisse de 4% et sur le marché domestique suisse de -8,6%.

 

Tags: