Chiffre d’affaires en hausse, mais bénéfice en baisse pour Puma

Chiffre d’affaires en hausse, mais bénéfice en baisse pour Puma

Au cours du trimestre écoulé la croissance du CA de l'équipementier sportif allemand Puma s'est ralentie et son bénéfice net a plongé en raison de la force du dollar. Des rumeurs concernant une possible vente de Puma par Kering refont surface.

 

Rihanna dynamise les ventes

Au cours du trimestre précédent, le bénéfice net de Puma a baissé de 31% à 20 millions d’euros, même si le chiffre d’affaires a progressé pour atteindre les 914 millions d’euros.  Une hausse de 3,1%, en tenant compte des effets de change.  Cette croissance se situe nettement en-dessous de la moitié des +7,6% du trimestre précédent.  Le résultat est également moins bon que les prévisions des analystes qui tablaient sur un bénéfice de 23,1 millions d’euros et sur un chiffre d’affaires de 918 millions d’euros.

 

Le dirigeant Bjorn Gulden se dit néanmoins satisfait : « Je suis ravi que cela fait cinq trimestres d’affilés que la vente des chaussures progresse.  Le lancement de la première chaussure ‘Puma by Rihanna’, la ‘Creeper’, a connu un grand succès et la plupart des détaillants étaient déjà en rupture de stock après quelques jours, et même parfois endéans les quelques heures.  Nous percevons également une tendance positive dans nos activités pour dames et, ces prochains mois, nous avons l’intention de miser encore davantage sur le consommateur féminin. »

 

Le CEO a souligné que la vente de vêtements de sport et de loisirs pour dames est en hausse et progresse davantage que la vente de vêtements pour hommes.


Puma (à nouveau) dans les étalages ?

Le bureau de presse financier Bloomberg pense savoir que l’entreprise Kering (ex-PPR) souhaite se débarrasser de sa participation majoritaire dans Puma.  En plus de Puma, Kering possède des marques de luxe comme Gucci, Bottega, Veneta et Yves Saint Laurent.

 

« Depuis 2011, la vente annuelle de Puma stagne autour des trois milliards d’euros et la rentabilité a ralenti depuis que Kering est devenu actionnaire majoritaire dans le capital », selon Bloomberg qui précise que Puma valait près de 5,3 milliards d’euros à l’époque, alors qu’aujourd’hui, l’entreprise ne vaut plus que 3,3 milliards d’euros.

 

Lorsqu’on lui a demandé une réaction au sujet des résultats trimestriels, le dirigeant Bjorn Gulden a réagi brièvement et clairement lors d’une téléconférence : « Cette rumeur réapparaît tous les trimestres. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Hunkemöller à la conquête de la Suisse

17/08/2017

Après avoir lancé son webshop en Suisse en septembre de l’an dernier, l’enseigne de lingerie néerlandaise Hunkemöller compte désormais y ouvrir des magasins physiques. La première ouverture est prévue pour octobre.

Le chausseur Bally est à vendre

16/08/2017

Après s’être déjà séparé de la marque de chaussures britannique Jimmy Choo, la société d’investissement autrichienne JAB Holding cherche à présent à céder le chausseur suisse Bally pour un montant d’au moins 600 millions d’euros.

Crocs perd son brevet sur ses célèbres sabots

14/08/2017

L’enseigne de chaussures Crocs a perdu son procès concernant le brevet sur le design de ses célèbres sabots. Selon l’instance américaine Patent and Trademark Office (USPTO), une autre entreprise utilisait déjà un design semblable auparavant.

Zalando à nouveau en croissance de plus de 20%

10/08/2017

Zalando a atteint de justesse son objectif de croissance de plus de 20% au deuxième trimestre de 2017. Pour l’ensemble de l’exercice l’e-commerçant allemand continue de tabler sur une croissance comprise entre 20 et 25%.

Gucci intente un procès contre Forever 21

09/08/2017

Gucci a décidé d’intenter un procès contre la chaîne de vêtements Forever 21 aux Etats-Unis. Selon la maison de mode italienne, l’enseigne américaine aurait copié un design spécifique de la marque de luxe.

Ralph Lauren fait mieux que prévu

08/08/2017

La maison de couture Ralph Lauren a enregistré d’excellents résultats au premier trimestre. Tant sur le plan de son chiffre d’affaires que sur celui de ses bénéfices, les résultats dépassent les prévisions des analystes. Il y a un an, l’entreprise avait dû déplorer d’importantes pertes.

Back to top