Chute vertigineuse du bénéfice de Kering

Chute vertigineuse du bénéfice de Kering

En 2013, le groupe de luxe Kering a réalisé une augmentation de 4% de son chiffre d’affaires sur base comparable, avec une forte croissance des produits de luxe. Par contre, le bénéfice chute de 95% à 50 millions d’euros.

Le bénéfice passe d’un milliard d’euros à 50 millions d’euros

En 2013, Kering a réalisé un chiffre d’affaires de 9,75 milliards d’euros, une augmentation de 0,1 % par rapport à 2012. Sur base comparable, l’augmentation est de 4%. En dehors de la zone euro, le chiffre d’affaires sur base comparable a augmenté de 5,8 %.  Ce segment a généré 79 % du chiffre d’affaires total du groupe.


Le bénéfice net de Kering en 2013 s’élevait à un peu plus de 50 millions d’euros, une chute vertigineuse par rapport à 2012, où le groupe avait enregistré un bénéfice de plus d’un milliard d’euros.  Selon le CEO François-Henri Pinault, cette baisse est due à la transformation de PPR en Kering, qui a voulu  se focaliser davantage sur deux marques phares, Gucci et Puma.


Marques phares en déclin

Pour certaines marques, comme Yves Saint Laurent, l’année dernière a été un bon cru, mais les mauvais résultats de Puma et de Gucci ont fait dégringoler le bénéfice. Gucci, la principale marque de luxe du groupe, a vu son chiffre d’affaires baisser de 2,1 % à 3,56 milliards d’euros, le pire résultat depuis des années.


Même si le bénéfice opérationnel de toutes les marques de luxe de Kering a augmenté de 4,4 % à 1,7 milliard d’euros, cette progression a été annulée, en grande partie,  par les mauvais résultats de la marque de sport Puma. Elle a fait baisser le bénéfice opérationnel de la division sport et lifestyle de 35 % à 200 millions d’euros.


Une relance de Puma sous la direction du nouveau CEO Bjorn Gulden devrait à nouveau stimuler la croissance en 2014.  Le managing director Jean-François Palus a déjà prévenu qu'il faudrait attendre encore un an avant que les effets de cette relance ne soient visibles.

 

 

Traduit par Laure Jacobs

Tags: