Combatif, JBC investit dans une nouvelle stratégie

JBC

Pour la troisième année consécutive l’enseigne de mode JBC publie des chiffres rouges, suite à une baisse du chiffre d’affaires et d’importants investissements. Le CEO Bart Claes entend inverser la tendance par la maîtrise des coûts et l’innovation.


Turbulence du marché retail

Claes Retail Group, le holding chapeautant les enseignes JBC et Mayerline, vient de déposer ses chiffres annuels pour 2018 auprès de la Banque Nationale. Durant l’exercice comptable 2018 l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 240,2 millions d’euros, contre 267,9 millions d’euros l’année auparavant. La perte nette s’est établie à 18 millions d’euros, une légère amélioration comparé aux 19 millions d’euros de 2017. L’EBITDA s’est élevé à 2,4 millions d’euros.


Le retailer est dans le rouge depuis trois années consécutives déjà. Des pertes qui s’expliquent par la turbulence du marché retail : les ventes dans le segment de la mode sont sous pression et les coûts augmentent. Néanmoins l’entreprise se montre combative. Dans les six mois à venir JBC va rénover 15 magasins, avec l’accent sur l’expérience et une approche axée sur les enfants. De nouvelles collections avec d’autres atouts qualité-prix feront leur apparition en magasin cet automne. Chez Mayerline l’offre sera plus stylée et plus tendance. Le 5 septembre le point de vente de Wijnegem rouvrira ses portes selon un nouveau concept.


En outre la chaîne va rationaliser son réseau de magasins, renégocier des contrats de bail et investir dans l’automatisation, la digitalisation et l’intelligence artificielle. Les premiers mois de 2019 montrent une tendance positive ; en 2020 CRG entend revenir dans le vert au niveau de l’EBIT. Dans une interview accordée à RetailDetail, le CEO Bart Claes commente les chiffres et la nouvelle stratégie.