Come-back de Veronique Branquinho lors de la Semaine de la mode à Paris

Come-back de Veronique Branquinho lors de la Semaine de la mode à Paris

Lors de la Semaine de la mode à Paris en septembre prochain, notre compatriote Veronique Branquinho, fera son come-back dans le monde du prêt-à-porter. Elle y présentera sa propre ligne de vêtements, en collaboration avec la maison de couture italienne Gibò.

« Relation à long terme »

La maison italienne annonçait elle-même la nouvelle à Women’s Wear Daily : « Gibó mettra tout en œuvre  afin de relancer la marque dans les différents magasins haut de gamme de par le monde, à commencer par le prêt-à-porter et les chaussures, et en complétant ensuite avec les accessoires », confie l’ambitieux président du conseil d’administration de Gibò, Franco Pené.


« Auparavant j’étais une entrepreneuse indépendante, responsable de tout. Cette nouvelle situation me convient parfaitement, car cela me permet de me concentrer entièrement sur la partie créative de mon job », explique Branquinho, confirmant ainsi la nouvelle sur le site de mode américain.


Selon la rumeur, Gibò aurait racheté l’entreprise de la créatrice, mais jusqu’à présent rien n’a été divulgué quant aux détails de cet accord. Pené parle toutefois d’une « relation à long terme ». Par le passé Branquinho avait déjà collaboré avec la maison italienne en créant des chaussures pour Iris, une filiale de Gibò.


« Nouveau chapitre » après des hauts et des bas

Branquinho a percé dans le monde de la mode à la fin des années ’90. Ensuite elle a connu une ascension fulgurante, allant de succès en succès et collectionnant les prix. Le Musée de la mode à Anvers lui a même consacré une exposition en 2007. Deux ans plus tard la crise frappait de plein fouet la société de Branquinho, la SA James, qui fut contrainte de déposer le bilan.


Ensuite Branquinho poursuit son parcours en tant que directrice artistique du maroquinier de luxe Delvaux, où l’année dernière elle annonçait soudainement son départ après (ou plutôt ‘à cause de’ ?) la reprise de Delvaux par les Chinois.


Lors de ce départ Branquinho annonçait déjà vouloir tourner la page et entamer « un nouveau chapitre » , qui sera donc sa collection come-back pour Gibò, qu’elle présentera lors de la Semaine de la mode à Paris en septembre prochain.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Zalando et Bestseller s’associent dans la joint-venture FashionTrade.com

28/06/2017

L’allemand Zalando et le danois Bestseller unissent leurs forces et créent la coentreprise FashionTrade.com, une place de marché wholesale B2B, dédiée à la mode. Ensemble ils approvisionneront les chaînes de Bestseller.

Possible fraude dans le cadre de la faillite de Charles Vögele

27/06/2017

Les curateurs chargés de la faillite de la branche néerlandaise de l’enseigne de mode Charles Vögele  disent avoir découvert une possible fraude. L’argent de bon nombre de filiales néerlandaises aurait été transféré vers un holding suisse.

Hunkemöller va fortement investir en Espagne

23/06/2017

La chaîne de lingerie Hunkemöller va fortement investir en Espagne.  Elle souhaite y quintupler son réseau de magasins ces prochaines années.  D’ici 2021, plus de 100 magasins Hunkemöller devront être opérationnels dans le pays.

Louboutin dans ses petits souliers dans l’affaire des semelles rouges

22/06/2017

L’avocat général de la Cour de Justice de l’Union européenne a émis un avis selon lequel la semelle rouge des chaussures Louboutin ne pouvait être considérée comme une marque déposée protégée.

30 webshops bannis d’Amazon durant le procès intenté par Louis Vuitton pour contrefaçon

22/06/2017

Trente commerçants ne sont plus autorisés à exploiter leur webshop sur Amazon tant que le procès qui les oppose à Louis Vuitton est en cours. La marque de luxe leur a intenté un procès parce qu’ils vendaient des produits Vuitton contrefaits.

Yoox Net-a-Porter cesse la vente de produits contenant de l’angora

22/06/2017

Après avoir déjà banni les produits avec de la fourrure, l’e-tailer Yoox Net-a-Porter a décidé à présent  de ne plus proposer de produits contenant de l’angora sur ses plateformes. C’est ce qu’a annoncé l’organisation de défense des animaux PETA.

Back to top