Courrèges élargit son capital pour se développer

Courrèges élargit son capital pour se développer

La célèbre marque de mode française des années 1960 et 1970, Courrèges, se prépare à élargir son capital afin de se développer rapidement et changer de cap, suite à un important chantier de rénovation.

Un changement de dimension

La marque de mode créée par André Courrèges en 1961 et récemment reprise par Jacques Bungert et Frédéric Torloting, anciens patrons de l’agence Young & Rubicam, vient de faire l’objet d’un important changement de cap. Selon propriétaire Jacques Bungert, « elle est prête pour un changement de dimension, elle doit retrouver son rayonnement et sa puissance, c’est notre ambition ». 

 

L’entreprise élargit dès lors son capital d’une vingtaine de millions d’euros, lui permettant entre autre de rénover un atelier à Pau (usine historique de la maison), un investissement dans les systèmes de communication, ainsi qu’un renouvellement des effectifs, passant de 50 à une centaine de personnes.

 

Elargissement et ouvertures de boutiques dans le monde

Outre l’ouverture d’une boutique au Luxembourg ainsi qu’un second magasin à Paris, rive gauche, le groupe compte aujourd'hui environ 250 points de vente dans une vingtaine de pays, mais envisage de se développer à l’avenir partout dans le monde.

 

« Il faut que nous puissions couvrir correctement, d’ici trois à cinq ans, les marchés importants pour nous », indique Frédéric Torloting, annonçant des ouvertures de boutiques à New York, Tokyo, Londres, Séoul et Madrid. L’accroissement des distributeurs tiers est aussi planifié avec de plus larges espaces dédiés à la marque, accompagné d’une nouvelle dynamique artistique et le recrutement du duo de stylistes Sébastien Meyer et Arnaud Vaillant.

 

Enfin, la direction du groupe compte sur l’élargissement des accessoires, notamment des lunettes et des parfums afin de doper la croissance.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Weekday également à Bruxelles au printemps prochain

06/12/2017

Après deux boutiques à Anvers, Weekday, l’une des enseignes appartenant au groupe suédois H&M, fera son entrée à Bruxelles au printemps prochain avec l’ouverture d’un magasin dans la rue Capitaine Crespel, à deux pas de l’avenue de la Toison d’Or.

Gucci suspecté d’évasion fiscale

04/12/2017

Les bureaux de Gucci à Milan et Florence ont été perquisitionnés par le fisc italien qui soupçonne le groupe de luxe d’évasion fiscale. Gucci confirme qu’une enquête est en cours et dit accorder sa pleine coopération aux autorités compétentes.

L’ASBL Terre vise 5 Factory Shops dans la région bruxelloise

01/12/2017

Cette semaine l’ASBL Terre a ouvert un deuxième Factory Shop dans la région bruxelloise, à Anderlecht plus précisément. L’entrepôt propose des vêtements de seconde main à grande échelle, collectés via des containers répartis dans tout le pays.

Quiksilver lance une offre publique d’achat sur Billabong

01/12/2017

La marque de surf Quiksilver a lancé une offre publique d’achat de près de 150 millions de dollars (125 millions d’euros) sur son concurrent Billabong, sans doute la seule issue possible pour Billabong qui a été déficitaire ces dernières années.

Essentiel débarque en Allemagne

30/11/2017

La marque de mode belge Essentiel poursuit son expansion européenne. En décembre le label fera son entrée en Allemagne, avec l’ouverture d’un premier magasin à Cologne, auquel viendront s’ajouter d’autres magasins et un webshop allemand l’an prochain.

Benetton retourne à ses racines

30/11/2017

Luciano Benetton, fondateur de l’entreprise italienne éponyme, reprend les rênes à l’âge de 82 ans pour permettre à la compagnie de retrouver sa gloire d’antan. « Le déclin est une douleur intolérable », a-t-il déclaré au quotidien La Repubblica.

Back to top