Croissance du CA de 7,7% en 2017 pour le chausseur Torfs

Croissance du CA de 7,7% en 2017 pour le chausseur Torfs

En 2017 l’enseigne de chaussures Torfs a vu progresser son chiffre d’affaires de 7,7%. Le webshop en particulier a enregistré une forte hausse, mais la croissance en magasin prouve elle aussi que ‘le retail n’est pas mort’, estime le CEO Wouter Torfs.

Tweet anti-pessimisme

Le CEO peut s’estimer satisfait de l’année écoulée : son enseigne de chaussures a vu grimper son chiffre d’affaires de 7,7%, indique-t-il dans un tweet. « En cette époque difficile il important de communiquer aussi les lueurs d’espoirs », explique Torfs interrogé par RetailDetail. Son tweet a pour objectif de contrecarrer le pessimisme : « On entend tant de messages négatifs et de plaintes, on entend dire que le retail classique est mort. Cela mine le secteur, alors que le retail n’est pas mort. Il est erroné de penser que seuls quelques grands acteurs étrangers comptent, nous aussi nous nous débrouillons bien. »


Les ventes online sur le propre webshop de Torfs ont bondi de 37,5% : « Certes, l’e-commerce en général continue de progresser dans tout le secteur, mais les consommateurs sont de plus en plus nombreux à se rendre sur notre webshop. » L’an dernier l’enseigne a beaucoup investi dans le marketing digital, une stratégie qui aujourd’hui semble porter ses fruits.


Pourtant la majeure partie des clients Torfs continuent d’acheter exclusivement dans les magasins physiques : pas moins de 85% des clients achètent uniquement en magasin, 10% font du shopping hybride (tant offline qu’online) et seuls 5% achètent uniquement online. Le segment online recèle donc encore un potentiel de croissance, estime Wouter Torfs.


En 2017 le chiffre d’affaires en magasin a augmenté de 5,5%. A noter que cette croissance est entièrement attribuable aux magasins existants (like-for-like), car l’an dernier Torfs n’a ouvert aucun nouveau magasin. L’automne dernier l’enseigne a lancé un nouveau concept de magasin, mais étant donné que jusqu’à présent seuls les magasins de Borsbeek et Hal (en décembre) ont été convertis, l’impact de cette nouvelle formule est encore très limité.


Objectif pour 2018 : maintenir la croissance

« Le consommateur connaît notre ADN et nos valeurs, ce qui aujourd’hui est crucial pour les consommateurs, selon moi. Apparemment notre concept répond aux attentes des clients », se félicite Torfs. « Il est donc important qui nous maintenions ce concept. » Le retailer se dit également satisfait de la première campagne télévisée de l’histoire de l’enseigne, qui a été diffusée cet automne. De plus, en 2017 toutes les conditions étaient réunies pour une année retail réussie : « Nous avons eu une météo favorable au bon moment : il a fait chaud juste avant l’été et il a commencé à faire froid quand il le fallait. »


En 2018 Torfs espère surtout maintenir la croissance. « Les magasins sont de haut niveau, si nous parvenons à les maintenir ainsi et à ne pas rétrograder, je pense qui nous réaliserons de beaux résultats. Dans le domaine du e-commerce nous visons une croissance de 20%. »