Début de la période d’attente avant les soldes, avec contrôles renforcés

Début de la période d’attente avant les soldes, avec contrôles renforcés

C’est aujourd’hui  6 décembre que débute la période d’attente avant les soldes, malgré la confusion provoquée par un arrêt de la Cour de Cassation quant au maintien des pré-soldes. Le gouvernement annonce d’ores et déjà des contrôles renforcés.

La période d’attente est « légitime et légale »

En dépit de la controverse suscitée par le fameux arrêt de la Cour de Cassation,  jusqu’à nouvel ordre la période de pré-soldes est toujours en vigueur dans notre pays. Celle-ci débute officiellement aujourd’hui. Concrètement cela signifie donc que les commerçants des secteurs de l’habillement, de la maroquinerie et des chaussures, à partir du 6 décembre et ce jusqu’au 3 janvier ne sont pas autorisés à annoncer ou suggérer des réductions de prix.


L’Union des Entrepreneurs indépendants Unizo souligne que « pour l’instant la période d’attente est légitime et légale » ; une position que partagent les ministres Vande Lanotte (Economie et Consommateurs) et Laruelle (PME).  Ainsi Sabine Laruelle a laissé entendre que la période d’attente ne disparaîtrait pas dans l’immédiat.


Johan Vande Lanotte pour sa part a annoncé que – indépendamment des contrôles classiques durant la période de pré-soldes – les  commerçants ayant enfreint la règlementation durant les pré-soldes, seront sévèrement contrôlés sur de fausses réductions et autres leurres.


96% des commerces de mode respecteront  la période d’attente

Une enquête menée par le Syndicat Neutre pour Indépendants auprès de 460 commerces de mode révèle que 96% d’entre eux respecteront rigoureusement la période d’attente. Seuls 2% ne le feront pas et les 2% restants adoptent une attitude attentiste. En d’autres termes ils comptent respecter la période d’attente, sauf si leurs concurrents enfreignent les règles.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: