Décès de Rosalia Mera, co-fondatrice de Zara

Décès de Rosalia Mera, co-fondatrice de Zara

Rosalia Mera, co-fondatrice de la chaîne de mode espagnole Zara et ex-épouse du fondateur d’Inditex Amancio Ortega, est décédée d’une attaque cérébrale à l’âge de 69 ans.

Naissance d’un empire du textile

Avec son ex-mari Amancio Ortega, Mera ouvre la première boutique Zara à La Corogne en 1975. Ce fut le début d’un vaste empire du textile qui aujourd’hui représente un chiffre d’affaires annuel  de 15,9 milliards d’euros et qui sous l’étendard d’Inditex comprend non seulement l’enseigne Zara, mais également les marques Pull & Bear, Massimo Dutti, Bershka, Stradivarius, Oysho, Zara Home et Uterqüe. Les collections du groupe sont  disponibles dans plus de 6.000 magasins, répartis sur 86 marchés.


Lors de son décès Rosalia Mera détenait encore 7% des actions d’Inditex. Son ex-mari – dont elle a divorcé  en 1986 – détient 59,3% des parts. En 2004 Mera avait quitté le conseil d’administration.


« Self-made woman la plus riche du monde »

L’entrée en bourse d’Inditex en 2001 donnera à Mera les moyens d’investir dans d’autres projets, notamment dans une entreprise de pisciculture, dans une entreprise recherchant un traitement contre le cancer, ainsi que dans le prestigieux Bulgari Hotel à Londres.


Femme philanthrope, elle a créé la fondation Paideia, venant en aide aux personnes souffrant d’un handicap physique ou mental. Elle fut également la force motrice d’un concours pour jeunes musiciens de jazz en Espagne.


Sa fortune estimée à 4,6 milliards d’euros, faisait d’elle la femme la plus riche d’Espagne, voire même la « self-made woman la plus riche du monde », selon le magazine Forbes.


Des débuts modestes dans un atelier de couture

Pourtant Mera était d’origine modeste. Née dans une famille d’ouvrier, elle commence à travailler dans un atelier de couture à l’âge de 11 ans. Plus tard avec son époux elle  confectionnera des peignoirs pour dames dans son salon.


Mera, victime d’une attaque cérébrale sur l’île de Minorque, où elle passait ses vacances avec sa fille, a été transférée à La Corogne dans le nord de l’Espagne, où elle est décédée. Elle laisse derrière elle un fils (Marcos) et une fille (Sandra). Marta, la plus jeune enfant de son ex-mari Ortega, est issue d’une autre union.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Inditex : ralentissement de la croissance du CA

21/09/2017

Le groupe de mode espagnol Inditex, qui détient notamment les enseignes Zara et Massimo Dutti, a déçu les attentes des analystes au deuxième trimestre. En cause : le ralentissement de la croissance organique et les effets de change défavorables.

Esprit triple son bénéfice net en 2017

20/09/2017

Au cours de son exercice comptable 2016-2017 l’enseigne de mode Esprit est parvenue à tripler son bénéfice net. Pourtant le chiffre d’affaires a régressé de près de 9%, mais ce recul est lié essentiellement à la réduction du nombre de magasins.

Hema ne fait plus la distinction entre filles et garçons

20/09/2017

A la fin de cette année Hema abandonnera les indications de genre sur ses vêtements pour enfants : les emballages n’afficheront donc plus s’il s’agit d’un vêtement pour fille ou garçon.  Ainsi Hema s’inscrit dans une tendance actuelle très nette.

Fred & Ginger et GINGER réunis sous Fred + Ginger

19/09/2017

Les enseignes Fred & Ginger et GINGER, toutes deux propriétés du groupe FNG,  se regroupent sous le nom Fred + Ginger. Désormais les collections pour enfants de Fred & Ginger et les vêtements pour dames de GINGER seront disponibles sous le même toit.

La rénovation de Brantano porte ses fruits

15/09/2017

Le nouveau concept de l’enseigne de chaussures Brantano, sous la houlette du groupe FNG, rencontre un vif succès. Plus de la moitié des magasins ont déjà été transformés et les magasins rénovés génèrent en moyenne 20% de chiffre d’affaires en plus.

Les fortes réductions pèsent sur la croissance du CA de H&M Group

15/09/2017

Au troisième trimestre le chiffre d’affaires du suédois H&M Group a progressé de 5%, mais cette croissance a néanmoins été impactée par les promotions importantes accordées durant la période d’été.

Back to top