Décès de Rosalia Mera, co-fondatrice de Zara

Décès de Rosalia Mera, co-fondatrice de Zara

Rosalia Mera, co-fondatrice de la chaîne de mode espagnole Zara et ex-épouse du fondateur d’Inditex Amancio Ortega, est décédée d’une attaque cérébrale à l’âge de 69 ans.

Naissance d’un empire du textile

Avec son ex-mari Amancio Ortega, Mera ouvre la première boutique Zara à La Corogne en 1975. Ce fut le début d’un vaste empire du textile qui aujourd’hui représente un chiffre d’affaires annuel  de 15,9 milliards d’euros et qui sous l’étendard d’Inditex comprend non seulement l’enseigne Zara, mais également les marques Pull & Bear, Massimo Dutti, Bershka, Stradivarius, Oysho, Zara Home et Uterqüe. Les collections du groupe sont  disponibles dans plus de 6.000 magasins, répartis sur 86 marchés.


Lors de son décès Rosalia Mera détenait encore 7% des actions d’Inditex. Son ex-mari – dont elle a divorcé  en 1986 – détient 59,3% des parts. En 2004 Mera avait quitté le conseil d’administration.


« Self-made woman la plus riche du monde »

L’entrée en bourse d’Inditex en 2001 donnera à Mera les moyens d’investir dans d’autres projets, notamment dans une entreprise de pisciculture, dans une entreprise recherchant un traitement contre le cancer, ainsi que dans le prestigieux Bulgari Hotel à Londres.


Femme philanthrope, elle a créé la fondation Paideia, venant en aide aux personnes souffrant d’un handicap physique ou mental. Elle fut également la force motrice d’un concours pour jeunes musiciens de jazz en Espagne.


Sa fortune estimée à 4,6 milliards d’euros, faisait d’elle la femme la plus riche d’Espagne, voire même la « self-made woman la plus riche du monde », selon le magazine Forbes.


Des débuts modestes dans un atelier de couture

Pourtant Mera était d’origine modeste. Née dans une famille d’ouvrier, elle commence à travailler dans un atelier de couture à l’âge de 11 ans. Plus tard avec son époux elle  confectionnera des peignoirs pour dames dans son salon.


Mera, victime d’une attaque cérébrale sur l’île de Minorque, où elle passait ses vacances avec sa fille, a été transférée à La Corogne dans le nord de l’Espagne, où elle est décédée. Elle laisse derrière elle un fils (Marcos) et une fille (Sandra). Marta, la plus jeune enfant de son ex-mari Ortega, est issue d’une autre union.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La plateforme de mode danoise Miinto atterrit en Belgique

21/11/2017

Depuis cette semaine, la plateforme de mode danoise Miinto est également disponible en Belgique. La plateforme permet aux retailers plus petits dans le fashion d’y vendre leurs produits, afin de s’armer contre les grands magasins internet.

Lubach : « La mode équitable est une question de priorités »

15/11/2017

Depuis le drame du Rana Plaza l’industrie textile appelle à la transparence dans la chaîne de production de vêtements. Mais visiblement il y a encore du pain sur la planche. Tel est le constat d’Arjen Lubach dans son émission Zondag met Lubach.

L’enseigne de mode Canada Goose ouvre son premier magasin européen

14/11/2017

Le spécialiste canadien des vêtements outdoor  Canada Goose a ouvert son premier magasin européen à Londres. Les collections de la marque étaient déjà disponibles en Europe auparavant, mais uniquement dans des magasins multimarques.

Desigual : Forte baisse du CA durant les trois premiers trimestres

14/11/2017

Au cours des trois premiers trimestres de 2017 la chaîne de mode espagnole Desigual a vu son CA d’affaires chuter de plus de 10%. Le groupe a souffert de résultats particulièrement décevants en Europe, d’où provient la majeure partie de son CA.

Adidas détient le droit exclusif des bandes parallèles

13/11/2017

La chaîne de magasins suédoise H&M ne pourra plus utiliser les bandes parallèles sur ses vêtements de sport. Le tribunal de La Haye a jugé que celles-ci ressemblaient trop aux trois bandes caractérisant la marque Adidas.

Burberry annonce une nouvelle stratégie après un solide 1er semestre

09/11/2017

Burberry peut s’estimer satisfait de son 1er semestre : le CA a progressé de 9% et le bénéfice opérationnel a bondi de 28%. Pourtant à la bourse l’action a chuté : les investisseurs se montrent sceptiques face à la nouvelle stratégie annoncée par le CEO Marco Gobbetti.

Back to top