Départ de Chine engendre des bénéfices pour Damartex

Départ de Chine engendre des bénéfices pour Damartex

Le résultat d’exploitation de Damartex, le groupe propriétaire de la chaîne de magasins Damart, a progressé de 34 pour cent au cours de l’exercice écoulé.  Cette augmentation est principalement due au transfert de la production.

 

Des économies génèrent des bénéfices

La production de Damart se faisait essentiellement en Chine, mais depuis l’année dernière, l’entreprise a préféré l’Inde et le Bangladesh.  Ainsi, le résultat d’exploitation a progressé de 34 pour cent à 17,6 millions d’euros.  Le bénéfice net a même augmenté de 88 pour cent pour atteindre les 12,7 millions d’euros.

 

Le chiffre d’affaires total du groupe a connu une hausse de 2 pour cent à 697 millions d’euros et ce uniquement grâce à des effets de change positifs.  A taux de change constants, le chiffre d’affaires aurait légèrement baissé de 0,2 pour cent.



En plus du transfert de la production vers l’Inde et le Bangladesh, Damartex a également décidé de baisser ses coûts en interne.  Au sein de Damart France, 34 emplois ont été supprimés, ce qui devrait dégager une  économie de 2 millions par an.


 
Investir dans la production et en Allemagne

D’autre part, il est prévu d’investir à nouveau davantage.  En mai de l’année prochaine, le centre de distribution de Damartex devra être automatisé et 6 à 8 magasins ouvriront à nouveau leurs portes chaque année.  Damartex avait décidé précédemment de freiner les ouvertures de magasins durant un certain temps.

 

Pour finir, la société aurait des projets quant à la reprise d’une entreprise allemande.  Damartex espère ainsi s’installer en Allemagne.  La société avait envisagé cette implantation via des magasins en gestion propre, mais, pour l’instant, ce trajet ne se fait pas sans encombre.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Inditex : ralentissement de la croissance du CA

21/09/2017

Le groupe de mode espagnol Inditex, qui détient notamment les enseignes Zara et Massimo Dutti, a déçu les attentes des analystes au deuxième trimestre. En cause : le ralentissement de la croissance organique et les effets de change défavorables.

Esprit triple son bénéfice net en 2017

20/09/2017

Au cours de son exercice comptable 2016-2017 l’enseigne de mode Esprit est parvenue à tripler son bénéfice net. Pourtant le chiffre d’affaires a régressé de près de 9%, mais ce recul est lié essentiellement à la réduction du nombre de magasins.

Hema ne fait plus la distinction entre filles et garçons

20/09/2017

A la fin de cette année Hema abandonnera les indications de genre sur ses vêtements pour enfants : les emballages n’afficheront donc plus s’il s’agit d’un vêtement pour fille ou garçon.  Ainsi Hema s’inscrit dans une tendance actuelle très nette.

Fred & Ginger et GINGER réunis sous Fred + Ginger

19/09/2017

Les enseignes Fred & Ginger et GINGER, toutes deux propriétés du groupe FNG,  se regroupent sous le nom Fred + Ginger. Désormais les collections pour enfants de Fred & Ginger et les vêtements pour dames de GINGER seront disponibles sous le même toit.

La rénovation de Brantano porte ses fruits

15/09/2017

Le nouveau concept de l’enseigne de chaussures Brantano, sous la houlette du groupe FNG, rencontre un vif succès. Plus de la moitié des magasins ont déjà été transformés et les magasins rénovés génèrent en moyenne 20% de chiffre d’affaires en plus.

Les fortes réductions pèsent sur la croissance du CA de H&M Group

15/09/2017

Au troisième trimestre le chiffre d’affaires du suédois H&M Group a progressé de 5%, mais cette croissance a néanmoins été impactée par les promotions importantes accordées durant la période d’été.

Back to top