Decathlon veut devenir ‘big in Japan’

Decathlon a ouvert son premier magasin au Japon. L’enseigne de sport française préparait son entrée au pays du Soleil-Levant depuis des années, car l’enjeu y est colossal.


Quatre ans d’échauffement

Désormais Decathlon va ouvrir des magasins physiques au Japon : le coup d’envoi d’un déploiement national a été donné par l’ouverture d’un premier point de vente à Nishinomiya, une ville située entre Kobe et Osaka. L’enseigne a pris ses quartiers dans le centre commercial de Hankyu Nishinomiya Gardens.


Le magasin propose les marques propres de Décathlon, notamment Quechua, Domyos et Kalenji. Des espaces sont prévus pour tester les articles de sport sur place. Le Français Eric Guinard est chargé de diriger les activités nipponnes de l’enseigne.


Decathlon prépare cette première ouverture depuis longtemps. En 2015 l’enseigne de sport avait déjà lancé un webshop au Japon. Un an plus tard le retailer inaugurait un showroom à Osaka, baptisé Decahtlon Lab : ce shop de format plus réduit a pour objectif de faire tester un assortiment restreint aux clients. 


Deuxième plus grand marché au monde

Cette longue préparation avant l’ouverture de son premier ‘vrai’ magasin au Japon, témoigne de l’importance du marché nippon pour le retailer français : le Japon serait le deuxième plus grand marché du sport au monde – devancé uniquement par les Etats-Unis – et représenterait un chiffre d’affaires d’environ 11 milliards d’euros (en 2017). Mais Decathlon devra y faire face à bon nombre d’autres enseignes de sport locales, dont Victoria.


Aujourd’hui Decathlon est déjà actif dans plus de 50 pays. L’ouverture au Japon intervient à peine quelques mois après l’arrivée du retailer en Corée du Sud. L’an dernier l’enseigne de sport s’est également implantée au Kenya, au Congo, au Sri Lanka et au Canada.