Des magasins e5 Mode pourraient devenir des supermarchés

Philippe Clement / Shutterstock.com

Ce n’est pas seulement ZEB mais l’ensemble du groupe Colruyt qui fait une offre pour e5 Mode : ses succursales pourraient devenir des magasins Fiets! ou même des supermarchés. On connait désormais les trois candidats à la reprise, ainsi que leurs intentions. 

 

De Sutter : 55 magasins

La plus grosse offre pour e5 Mode a été soumise par le groupe textile des frères De Sutter, qui aurait proposé 5 millions d'euros. Pour le reste, le groupe bénéficierait d’une garantie bancaire du véhicule gouvernemental Gigarant, établissement de crédits du fonds d'investissement gouvernemental PMV. Belfius procurera les prêts nécessaires, rapporte De Standaard.


La famille De Sutter, fabricant de vêtements et de jeans et fournisseur du détaillant, promet une reprise quasi complète de e5 Mode, avec le siège social, les 55 magasins en Flandre et 90 % du personnel. Le nom de la marque sera également conservé si le tribunal de l’entreprise désigne le groupe comme repreneur le 26 janvier. Les syndicats soutiennent d’ailleurs la proposition des De Sutter, puisqu’elle garantirait les droits des travailleurs. En outre, le soutien du gouvernement flamand inspire confiance.

 

Groupe Colruyt : 16 magasins

L'offre du groupe Colruyt est en effet beaucoup plus limitée. Jusqu'à présent, seule la filiale de prêt-à-porter ZEB semblait convoiter des succursales de e5 Mode, mais il apparait maintenant que la holding mère de Halle soit également intéressée par plusieurs magasins. Cependant, seuls 16 magasins sont concernés : onze pour ZEB, deux pour Fiets!, un qui sera transformé en Dreambaby et deux qui devraient devenir des supermarchés Colruyt.


Compte tenu du changement radical de secteur pour bon nombre des succursales, le groupe Colruyt prévoit de ne garder que 20 employés de e5 Mode, rapporte De Tijd. Le groupe des supermarchés créerait cependant une unité d'emploi spécialement destinée aux employés de e5-Mode concernés : il y a actuellement 50 postes vacants rien que chez ZEB, pour lesquels le personnel de la chaîne serait prioritaire. Le groupe de Halle espère également réaffecter des employés dans d’autres formules de Colruyt, comme Dreamland ou OKay.

 

Groupe BTX : 27 magasins

Les mandataires judiciaires espèrent combiner l'offre de Colruyt avec celle du groupe danois BTX. Celui-ci souhaiterait reprendre 27 magasins et le nom de marque de e5 Mode. Il y a fort à parier qu’il souhaite élargir ou adapter l'offre de la chaîne avec ses propres marques, qui s’adressent grosso modo au même groupe cible. Pour ce faire, BTX veut également garder plus de 100 employés car, comme l’a indiqué Ronald Boeckx, ex-PDG de e5 Mode : les employés sont un atout inestimable dans ce segment.


L'entrepreneur hollandais Lex Hes n'a finalement pas soumis d'offre, suite aux opposition relayées par les médias. Les syndicats ont comparé son arrivée avec celle de Dirk Bron chez Mega World et ont déclaré qu'ils mettraient tout en œuvre pour éviter que l’entreprise tombe aux mains de Hes. Le 26 janvier, les trois offres, qui devront également reprendre les intentions des candidats à la reprise, seront soumises individuellement au tribunal. Le juge désignera ensuite le ou les repreneur(s).