Dolce & Gabbana repousse également Kering

Dolce & Gabbana repousse également Kering
Shutterstock.com

La marque de luxe Dolce & Gabbana dément les rumeurs de négociations avec le groupe français Kering. Au contraire, le PDG, Alfonso Dolce, veut miser sur un « projet italien plus large ».

 

Se concentrer sur la croissance interne

Dans une interview accordée à Reuters, Dolce a été catégorique : «  C’est absolument faux », a répondu le PDG. Il a ajouté que sa marque devait se concentrer sur sa croissance interne, sur son positionnement de marque et sur le développement de nouvelles catégories de produits, mais n'a pas exclu qu'elle puisse faire partie d'un « projet italien plus large » qui réunirait plusieurs marques italiennes.

 

Le mois dernier, Kering aurait amorcé une tentative de rapprochement avec Richemont, mais le groupe suisse lui aurait également tourné le dos.