e5 Mode obtient à nouveau la protection contre ses créanciers

e5 Mode obtient à nouveau la protection contre ses créanciers
Foto: e5 Mode

La chaîne de mode e5 Mode obtient la protection contre ses créanciers pour la deuxième fois cette année. L’entreprise a jusqu’à la fin du mois de janvier pour redémarrer, ce qui entraînera potentiellement la fermeture de plusieurs magasins.

 

Nouvelle société

Le plan de sauvetage « secret » que e5 Mode a dévoilé vendredi aux syndicats a été approuvé par le tribunal de l’entreprise de Termonde. Si le PDG, Frédéric Helderweirt, ne voulait rien révéler à l’avance au sujet du plan, des informations ont tout de même été divulguées dans le cadre de la demande de réorganisation : la chaîne de mode espère redémarrer « avec transfert sous autorité judiciaire », rapporte De Standaard.


Cela signifie que la chaîne et son bureau d’achat ECG veulent continuer sous une nouvelle forme épurée, en créant une nouvelle société et en laissant les dettes existantes à l’ancienne société. La démarche est similaire à celle que la branche belge de Wibra a entrepris récemment.  

 

Continuer avec 50 à 55 magasins

Les magasins doivent également être transférés à la nouvelle société, même s’il ne serait question que d’une reprise, dans le meilleur des cas, avec 50 à 55 magasins. En plus des douze fermetures prévues en Wallonie, une ou deux succursales pourraient donc fermer en Flandre.


Le tribunal accorde à Helderweirt jusqu’à fin janvier pour mener à bien ses projets, sans que les créanciers ne puissent lui mettre des bâtons dans les roues. Trois mandataires judiciaires ont été désignés pour suivre le dossier.