Esprit émet un avertissement sur bénéfice

Esprit émet un avertissement sur bénéfice

Suite aux résultats décevants du troisième trimestre, la chaîne de vêtements Esprit émet un avertissement sur bénéfice. Une nouvelle baisse du chiffre d’affaires et des provisions  pour la fermeture de magasins déficitaires notamment, engendreront des « pertes substantielles » pour l’exercice en cours du groupe de mode basé à Hong Kong.

Un chiffre d’affaires en régression constante

Pourtant à Hong Kong on ne baisse pas les bras : « Durant le trimestre se terminant le 31 mars, le recul des ventes sur base comparable s’est limité à -1,5% (contre -3,6% durant le premier semestre 2012-2013). Pour les activités de commerce de gros, on constate également un ralentissement de la baisse du chiffre d’affaires :  -9,6% au troisième trimestre par rapport à -13,7% au premier semestre, grâce à des mesures d’appui surtout. »


Malgré cet optimisme, la chaîne Esprit reste en mauvaise posture : après 9 mois, le chiffre d’affaires s’établit à 20,27 milliards de dollars de Hong Kong (1,98 milliards d’euros), contre près de 24 milliards de dollars (environ 2,35 milliards d’euros) pour la même période l’année auparavant, soit une baisse de pas moins de 15,5% …


C’est principalement en Europe qu’Esprit est en perte de vitesse : au cours des 9 derniers mois les ventes y ont régressé de 8,7% dans le retail et pire encore pour le wholesale avec un recul de 17%. Le Vieux Continent représente plus de trois quarts du chiffre d’affaires du groupe. Dans la zone Asie-Australie la baisse des ventes se limite à -2,2% (retail) et  -11,5% (wholesale). En Amérique du Nord, où Esprit a fermé tous ses magasins en propre, le chiffre d’affaires a diminué de près de la moitié (-47,3%).


Fermeture de 16 magasins supplémentaires

Esprit a donc annoncé « des pertes substantielles » sur l’ensemble de son année comptable (en cours jusqu’au 30 juin prochain), attribuables à « une perte opérationnelle supérieure aux attentes » (un montant précis n’a pas été communiqué) et des provisions pour la reprise d’activités en Chine, la fermeture de 16 magasins en propre, les contrats de bail  de 44 magasins déficitaires et une adaptation d’inventaire.

 

L’actuel management dit « mettre tout en œuvre  à court et à long terme, afin de redynamiser le business, avec une attention particulière au niveau de l’amélioration des produits », tout en conseillant  « aux actionnaires de l’entreprise et aux investisseurs potentiels d’agir avec prudence lors de ventes d’actions de l’entreprise. »  Un avertissement justifié, car à l’ouverture de la bourse de Hong Kong l’action chutait de 6,6%.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: