Esprit lance une marque plus jeune et meilleur marché dès 2014

Esprit lance une marque plus jeune et meilleur marché dès 2014

Le CEO de l’enseigne de prêt-à-porter Esprit, José Manuel Martínez Gutiérrez, s’attend à ce que son groupe ne soit plus en déficit  « probablement dès l’année prochaine » et annonce d’ores et déjà la naissance d’une nouvelle marque.

Un petit frère pour Esprit

Le CEO José Manuel Martínez Gutiérrez a dévoilé ses projets dans l’édition du dimanche du journal Frankfurter Allgemeine Zeitung, en annonçant le lancement d’une nouvelle marque, « peut-être déjà au cours du premier semestre de l’année prochaine. »


La nouvelle marque sera plus jeune et meilleur marché qu’Esprit (tout comme edc, la deuxième marque du groupe). « Nous lançons cette marque comme une start-up, avec quelques magasins en gestion propre, de manière à pouvoir contrôler les coûts. Ensuite nous testerons le concept  sur nos marchés clés : l’Allemagne, l’Autriche et le Benelux », explique le PDG espagnol, qui en septembre de l’an dernier quittait Inditex pour rejoindre Esprit avec pour mission de remettre la marque en difficulté sur les rails.


« Bientôt » à nouveau bénéficiaire

En 2008 Esprit était encore le numéro  4  mondial du marché de la mode, après Gap, H&M et Zara.  Depuis son chiffre d’affaires a chuté d’un cinquième et sa part de marché n’a jamais été aussi faible. « Une évolution dramatique », indique le CEO, « surtout parce que les coûts durant cette même période ont augmenté d’un cinquième. » En mars dernier, après une énième baisse du chiffre d’affaires,  le groupe annonçait être en déficit et ce pour la première fois en vingt ans.


« Notre mission consiste à inverser la tendance. Les derniers résultats trimestriels montrent déjà une légère amélioration », affirme José Manuel Martínez Gutiérrez. Durant le premier semestre le chiffre d’affaires a régressé de 5,1%, mais durant le deuxième semestre de l’exercice Esprit espère limiter  la baisse à 1,6%.


L’étape suivante sera la croissance « probablement d’ici deux à trois ans », estime le CEO,  «  financièrement parlant, certainement. Pour l’instant nous maîtrisons les coûts et grâce à une augmentation du capital, nous disposons de suffisamment de moyens pour relancer Esprit. J’estime que bientôt – probablement déjà l’an prochain – nous ne ferons plus de pertes. L’année dernière la situation était bien moins encourageante. »

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Comment améliorer l’expérience en magasin, selon JBC

14/12/2017

Ce jeudi, JBC a ouvert son Innovation Lab sur le Campus Corda à Hasselt. L’enseigne de mode y teste  des capteurs de mouvement, des messages personnalisés in-store, un printshop pop-up et un totem à feedback.

Hunkemöller élu ‘Retailer européen de l’année’

14/12/2017

L’enseigne de lingerie néerlandaise Hunkemöller a été couronnée  ‘Retailer of the Year Europe  2017-2018’.  Il s’agit de la troisième édition de ce concours organisé par Q&A, qui élit également le Retailer de l’année en Belgique et aux Pays-Bas.

Forte croissance pour Inditex qui fait ses adieux à son fondateur Amancio Ortega

14/12/2017

Durant les 3 premiers trimestres de l’exercice 2017 le groupe de mode Inditex a vu son CA progresser de 10% à 17,96 milliards d’euros. Belles performances qui ont été quelque peu éclipsées par l’annonce du départ d’Amancio Ortega, fondateur d’Inditex.

Une lueur d’espoir pour le commerce de la mode en 2018

08/12/2017

Le plus dur est passé pour le secteur de la mode, conclut l’étude de McKinsey. Mais rien ne sera plus comme avant : la croissance proviendra surtout du Sud et de l’Orient, le fast-fashion s’accélérera et les grands gagneront du terrain.

Weekday également à Bruxelles au printemps prochain

06/12/2017

Après deux boutiques à Anvers, Weekday, l’une des enseignes appartenant au groupe suédois H&M, fera son entrée à Bruxelles au printemps prochain avec l’ouverture d’un magasin dans la rue Capitaine Crespel, à deux pas de l’avenue de la Toison d’Or.

Gucci suspecté d’évasion fiscale

04/12/2017

Les bureaux de Gucci à Milan et Florence ont été perquisitionnés par le fisc italien qui soupçonne le groupe de luxe d’évasion fiscale. Gucci confirme qu’une enquête est en cours et dit accorder sa pleine coopération aux autorités compétentes.

Back to top