Fin de l’éclipse pour ‘Mais il est où le Soleil ?’

Fin de l’éclipse pour ‘Mais il est où le Soleil ?’

Le groupe textile Vegotex International de Saint-Nicolas (Flandre-Orientale) reprend la ligne belge de vêtements féminins ‘Mais il est où le Soleil ?. L’entreprise bruxelloise Kesar, qui avait lancé la marque en 1999, avait déposé le bilan début février. Le montant de cette transaction n’a pas été communiqué.

Réduction du personnel

L’objectif  du groupe Vegotex est de remettre en route immédiatement les livraisons pour la saison en cours, pour l’été 2012, et de garantir la production pour la saison d’hiver ». Les boutiques multimarques vendant la griffe peuvent donc être rassurées.


Le magasin de ‘Mais il est où le Soleil ?’, près de la place du Châtelain à Bruxelles, rouvrira ses portes d’ici quelques jours. Les magasins à Anvers, Gand et Woluwe par contre ne se seront pas rouverts, selon le nouveau propriétaire.


Le groupe de Saint-Nicolas toutefois ne gardera pas l’entièreté du personnel de Kesar : « Nous pouvons reprendre 15 à 20 personnes », explique Bart Maton de Vegotex. Il s’agit essentiellement de l’équipe créative et de production, afin de garantir la continuité de la marque :  « La volonté est de conserver l’âme et le style inimitable de la marque en maintenant autant que possible l’équipe créatrice. »


‘Mais il est où les Soleil ?’ a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 23 millions d’euros et était en vente en Belgique, aux Pays-Bas, en France, en Allemagne et au Royaume-Uni.


Groupe international

Vegotex International a été fondé en 1928 à Anvers par William Gotlib. Cette entreprise familiale compte quelques 70 collaborateurs et distribue notamment les marques E-Bound, Emoi, Tricky Tracks et Lemon Beret. D’autre part le groupe développe, produit et distribue également des labels privés. Vegotix réalise un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros. La famille Gotlib détient également des actions d’Orchestra, une chaîne de vêtements pour enfants avec des points de vente dans plus de 25 pays et un chiffre d’affaires annuel d’environ 250 millions d’euros.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Tags: