FNG transfère le stockage de ses vêtements vers les Pays-Bas

FNG transfère le stockage de ses vêtements vers les Pays-Bas

Le groupe de mode belge FNG déménage tout son stock de vêtements vers l’entrepôt automatisé de Zoetermeer aux Pays-Bas, afin de réduire les coûts. Toutefois l’entrepôt de chaussures de Brantano reste en Belgique à Erembodegem.

Entrepôt high-tech hérité de Miss Etam

En rachetant Miss Etam, FNG a non seulement acquis des magasins (non-rentables) et une vaste connaissance en matière d’e-commerce, mais également un entrepôt à la pointe de la technologie situé à Zoetermeer (près de Rotterdam). L’entrepôt, en grande partie automatisé, fonctionne sur base d’un système d’ordinateur et ne compte qu’une trentaine d’employés fixes.


Tout le processus de déchargement, de stockage et de rechargement pour expédition vers les magasins se déroule de manière automatique au moyen de bandes transporteuses dans l’entrepôt. « Un système d’ordinateur détermine quel vêtement est destiné pour quel magasin, et en quelle quantité. Un petit magasin fréquenté par des personnes plus âgées reçoit d’autres vêtements et en moindre quantité comparé à un grand magasin situé dans un quartier avec beaucoup de jeunes », explique le co-fondateur Manu Bracke dans le journal De Tijd.


30 millions de vêtements par an

Les employés fixes de l’entrepôt ont pour tâche principale de surveiller le processus et d’intervenir en cas de problèmes. Lorsque la charge de travail est élevée l’entrepôt emploie parfois jusqu’à cent travailleurs, principalement des intérimaires. « Nous sommes en mesure de traiter 30 millions de vêtements par an à Zoetermeer. Actuellement nous en sommes à 15 millions », explique le CEO Dieter Penninckx.


La centralisation du stockage de tous les vêtements permet à FNG de réduire les coûts : auparavant les stocks des neuf chaînes du groupe de mode étaient répartis dans de plus petits entrepôts en Belgique et aux Pays-Bas. Les stocks des marques belges CKS et Fred & Ginger ont déjà été transférés à Zoetermeer en juin dernier et d’ici peu le reste suivra.


« Nettement meilleur marché et plus efficace aux Pays-Bas »

Pourquoi le groupe FNG choisit-il les Pays-Bas pour son entrepôt central ? Parce que le site de Miss Etam y était déjà, tout simplement, affirme le groupe. Mais il y a d’autres raisons : la législation sur le travail est plus souple aux Pays-Bas et le travail y est meilleur marché. « Ici depuis des années l’on travaille sans problème jusqu’à 23 heures, afin que nos clients puissent commander jusqu’à 22 heures et être livrés à domicile dès le lendemain », précise Bracke.


« Aux Pays-Bas FNG peut travailler de manière plus efficace et meilleur marché », explique le groupe. « Lors de moments chargés nous pouvons renforcer notre équipe fixe de trente travailleurs avec soixante intérimaires supplémentaires. Ce nombre peut aller jusqu’à cent intérimaires lorsque la charge de travail est vraiment très élevée. En Belgique en tel arrangement serait beaucoup plus compliqué. » Rien d’étonnant donc à ce que FNG n’ait pas signé la lettre ouverte ‘Achetez du belge’.


Brantanno reste à Erembodegem

En revanche le stock de chaussures de l’enseigne belge Brantano reste en Belgique dans l’entrepôt existant de la chaîne à Erembodegem. Une soixantaine d’employés y travaillent. Le groupe pourrait réduire ce nombre par une automatisation et une centralisation plus poussées, mais les managers ont choisi de ne pas le faire : « Nous pourrions faire des économies en déménageant  Brantano vers l’entrepôt de Zoetermeer, mais nous ne le ferons pas. Le fait que nous soyons une entreprise belge y est pour quelque chose », précise Penninckx.


Brantano étant un acteur national, ses besoins sont donc différents par rapport aux marques propres, qui sont également disponibles sur des plates-formes d’e-commerce, telles que Zalando, Bol.com et Wehkamp. D’ici peu les marques de FNG seront également en vente sur La Redoute et via le nouveau venu allemand About You. « Ce système automatisé nous permet de vendre plus facilement nos vêtements via les webshops avec lesquels nous collaborons », ajoute Bracke.