FNG veut revenir en Belgique

FNG veut revenir en Belgique

FNG veut revenir en Belgique
Foto: Expresso

L’entreprise de mode belgo-néerlandaise FNG veut redéménager son siège statutaire des Pays-Bas vers la Belgique. De plus, le groupe derrière Brantano, Claudia Sträter et Miss Etam envisage une deuxième cotation en bourse à Bruxelles.

Décision finale concernant le déménagement en mai

Depuis la reprise de R&S Retail en 2016 le quartier général et le siège statutaire de FNG sont basés à Zoetermeer aux Pays-Bas et le groupe est coté à la bourse d’Amsterdam. Pourtant un retour à Malines, le cœur historique de FNG, serait logique, estime le fondateur Dieter Penninckx : « Nous faisons beaucoup de business aux Pays-Bas, mais le management, les fondateurs et la majorité des actionnaires sont en Belgique. La plupart des décisions stratégiques sont également prises depuis notre siège principal à Malines », explique-t-il dans le journal De Tijd.


En ce moment l’entreprise de mode procède à une étude afin de déterminer les effets d’un éventuel déménagement, mais tout semble aller dans ce sens : reste à voir si l’assemblée générale en mai validera la décision. Au niveau fiscal le déménagement ne devrait pas poser de problèmes non plus.


Deuxième cotation sur Euronext

Le déménagement vers Malines devrait permettre à terme la création de cent nouveaux emplois. Actuellement FNG emploie 1500 personnes en Belgique et 2000 aux Pays-Bas. Toutefois tous les vêtements resteront stockés dans le nouvel entrepôt central aux Pays-Bas. L’investissement de la Participatiemaatschappij Vlaanderen (PMV) l’an dernier est peut-être pour quelque chose dans cette décision : depuis PMV détient 5% des actions de FNG.

.
Par le passé FNG était déjà coté sur le Marché Libre non-réglementé, mais le groupe de mode d’origine belge envisage désormais une deuxième cotation sur Euronext à Bruxelles, en plus de sa cotation à la bourse d’Amsterdam. Selon Penninckx, cette opération devrait être finalisée dans le courant de cette année.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

L’enseigne de chaussures Torfs ouvre son 1er magasin wallon à Libramont

26/04/2018

Lundi 30 avril le chausseur Torfs ouvrira son premier point de vente wallon à Libramont et profite de cette occasion pour lancer son webshop dans la partie francophone du pays. A terme l’enseigne vise quinze magasins en Wallonie.

American Apparel fait son come-back avec un webshop

26/04/2018

Après avoir fermé tous ses magasins physiques l’an dernier, la chaîne de mode américaine American Apparel vient de rouvrir son webshop international. Désormais les fans belges et néerlandais de la marque pourront donc y faire leur shopping online.

JBC mise sur les cabas réutilisables

26/04/2018

Le retailer de mode JBC se veut un précurseur en matière de durabilité : récemment la chaîne a introduit une nouvelle politique autour des cabas, visant à récompenser les choix responsables. Les clients se montrent d’ores et déjà très enthousiastes.

Gucci : croissance de près de 50% grâce à la résurgence des années ‘90

25/04/2018

Au 1er trimestre le chiffre d’affaires du groupe de luxe français Kering a grimpé de 36,5%. Gucci en particulier a su tirer profit de l’engouement des jeunes pour les années ’90 : la marque est ‘in’ auprès des ados et a vu bondir son CA de 48,7%.

Cinq ans après le drame du Rana Plaza : « Trop peu de mesures gouvernementales »

24/04/2018

Cinq ans après l’effondrement des usines textiles du Rana Plaza au Bangladesh, la Belgique prend peu de mesures contraignantes pour obliger les fabricants à garantir une production durable. C’est ce qui ressort d’une nouvelle étude de la KULeuven.

Grupo Cortefiel devient Tendam

23/04/2018

Le groupe de mode espagnol Grupo Cortefiel s’appellera dorénavant Tendam. Ce changement de nom s’inscrit dans la volonté de créer une nouvelle identité pour les cinq marques : Cortefiel, Women’s Secret, Pedro del Hierro, Fifty Factory et Springfield.