Gérard Darel sous protection judiciaire durant 4 mois

Gérard Darel sous protection judiciaire durant 4 mois

Le groupe de mode français Gérard Darel a été placé en redressement judiciaire par le Tribunal de commerce de Paris. Durant 4 mois le groupe n’aura pas à rembourser ses dettes et bénéficiera de ce délai pour chercher un investisseur ou un repreneur.

Endettement trop lourd

Fondé en 1971 à Paris, le groupe Gérard Darel se positionne dans le segment haut de gamme. La marque française a été portée par bon nombre de célébrités, dont Angelina Jolie, Heidi Klum, Jessica Alba et Eva Longina, véritables ambassadrices de la marque.


Depuis 2008 Gérard Darel est détenu à 90% par le fonds d’investissement britannique Advent. Les 10% restants des actions sont aux mains de la famille fondatrice Gerbi. L’entrée au capital des Britanniques avait pour but notamment de permettre l’expansion à l’international du groupe français. Aujourd’hui Gérard Darel compte quelque 300 magasins dans le monde, dont la moitié en France, et réalise un chiffre d’affaires d’environ 200 millions d’euros.


A la recherche de nouveaux investisseurs

Toutefois,  suite à la concurrence accrue et aux résultats décevants, la marque s’est retrouvée en difficultés et dans l’incapacité de rembourser ses dettes dans les délais. La tentative de règlement à l’amiable avec les créanciers a échoué et aujourd’hui la dette du groupe est estimée à un peu plus de 100 millions d’euros.


Grâce à la protection judiciaire, Gérard Darel dispose à présent de quatre mois pour chercher de nouveaux investisseurs ou un repreneur. Le journal français Les Echos cite notamment IKKS, Armand Thierry, Sandro-Maje et l’investisseur Borletti comme éventuelles sauveurs. Ces derniers mois la sortie d’Advent du capital de Gérard Darel avait déjà été évoquée.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Une lueur d’espoir pour le commerce de la mode en 2018

08/12/2017

Le plus dur est passé pour le secteur de la mode, conclut l’étude de McKinsey. Mais rien ne sera plus comme avant : la croissance proviendra surtout du Sud et de l’Orient, le fast-fashion s’accélérera et les grands gagneront du terrain.

Weekday également à Bruxelles au printemps prochain

06/12/2017

Après deux boutiques à Anvers, Weekday, l’une des enseignes appartenant au groupe suédois H&M, fera son entrée à Bruxelles au printemps prochain avec l’ouverture d’un magasin dans la rue Capitaine Crespel, à deux pas de l’avenue de la Toison d’Or.

Gucci suspecté d’évasion fiscale

04/12/2017

Les bureaux de Gucci à Milan et Florence ont été perquisitionnés par le fisc italien qui soupçonne le groupe de luxe d’évasion fiscale. Gucci confirme qu’une enquête est en cours et dit accorder sa pleine coopération aux autorités compétentes.

L’ASBL Terre vise 5 Factory Shops dans la région bruxelloise

01/12/2017

Cette semaine l’ASBL Terre a ouvert un deuxième Factory Shop dans la région bruxelloise, à Anderlecht plus précisément. L’entrepôt propose des vêtements de seconde main à grande échelle, collectés via des containers répartis dans tout le pays.

Quiksilver lance une offre publique d’achat sur Billabong

01/12/2017

La marque de surf Quiksilver a lancé une offre publique d’achat de près de 150 millions de dollars (125 millions d’euros) sur son concurrent Billabong, sans doute la seule issue possible pour Billabong qui a été déficitaire ces dernières années.

Essentiel débarque en Allemagne

30/11/2017

La marque de mode belge Essentiel poursuit son expansion européenne. En décembre le label fera son entrée en Allemagne, avec l’ouverture d’un premier magasin à Cologne, auquel viendront s’ajouter d’autres magasins et un webshop allemand l’an prochain.

Back to top