Gap continue de perdre du terrain

Gap blijft terrein verliezen

Le groupe de mode américain Gap n'a pas réussi à inverser la tendance au deuxième trimestre. Il enregistre une nouvelle baisse de son chiffre d'affaires et ses bénéfices sont en net recul.

 

Le bénéfice dégringole de 43%

Au deuxième trimestre (se terminant le 3 août) l’ensemble des revenus de Gap s’élevait à 4 milliards de dollars (3,6 milliards d’euros), une baisse de 2 % par rapport à la même période l'an dernier. La baisse a même atteint 4 % sur une base comparable. La marque sœur Old Navy a reculé de 5%, Banana Republic de 3% et Gap a subi une baisse de 7%. Le bénéfice net a chuté de 43% à 168 millions de dollars (151 millions d'euros).

 

Athleta, une entreprise qui commercialise surtout des vêtements de sport, est le seul point lumineux dans cette obscurité. Cette chaîne connaît une croissance très rapide et ouvrira 25 nouveaux magasins cette année, portant le total à 185. Néanmoins, la marque est encore beaucoup trop petite pour avoir un impact majeur sur les résultats globaux du groupe.

 

En déclin

Neil Saunders, directeur de GlobalData Retail, attribue la poursuite de la régression de Gap au manque total de nouveauté et d'inspiration au sein du groupe. « Nous craignons que le creux n'ait pas été atteint et que le déclin de Gap puisse encore s'accélérer si l'économie faiblit », précise-t-il à RetailDive.

 

Selon Saunders, il n'existe pas de stratégie claire pour inverser la tendance : « De manière générale, on peut considérer que Gap est une entreprise en déclin. Les profits et les ventes sont en baisse et elle ne semble pas avoir de plans crédibles pour renverser cette position. »