Gap réduit fortement son réseau de magasins en Amérique du Nord

Gap réduit fortement son réseau de magasins en Amérique du Nord

La marque de vêtements californienne Gap va réduire son réseau de distribution : 175 magasins fermeront leurs portes en Amérique du Nord et un nombre plus réduit en Europe. En cause : des résultats décevants et le changement des habitudes d’achat.

175 fermetures en Amérique de Nord

Parmi les 175 fermetures envisagées par Gap en Amérique de Nord, 140 auront lieu encore cette année. Les formules Gap Outlet et Gap Factory Stores ne sont pas concernées par ces mesures. Les fermetures touchent uniquement les magasins de la marque mère.


Le groupe annonce également quelques fermetures en Europe, mais le nombre exact n’a pas été communiqué. L’opération entraînera environ 250 pertes d’emplois, dont la majorité au siège principal nord-américain.


Après la réduction de son réseau, Gap poursuivra ses activités sur le marché américain via 500 magasins Gap, 300 Gap Outlet Stores  et via internet. Au niveau mondial Gap dispose de 1.800 magasins en propre et en franchise, répartis dans 50 pays.


En perte de vitesse

Suite à ces fermetures Gap perdra environ 300 millions de dollars (267 millions d’euros) de chiffre d’affaires. L’an dernier le groupe dans son ensemble (y compris les filiales Banana Republic, Old Navy, Athleta et Intermix) avaitréalisé un chiffre d’affaires global de 16,4 milliards de dollars (14,60 milliards d’euros).

 

Financièrement cette opération coûtera 140 à 160 millions de dollars (125 à 142 millions d’euros) au groupe, dont 55 à 75 millions de dollars (49 à 67 millions d’euros) de charges hors trésorerie, notamment des dévaluations. Mais ces mesures auront également un impact positif : elles permettront à l’entreprise d’économiser annuellement 25 millions de dollars (22 millions d’euros) à partir de 2016.


Ces derniers mois Gap a perdu terrain face à ses concurrents Zara et H&M. Durant le premier trimestre 2015 le chiffre d’affaires sur base comparable a chuté d’environ 10%. En fermant les points de vente peu rentables, Gap espère augmenter sa productivité.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Weekday également à Bruxelles au printemps prochain

06/12/2017

Après deux boutiques à Anvers, Weekday, l’une des enseignes appartenant au groupe suédois H&M, fera son entrée à Bruxelles au printemps prochain avec l’ouverture d’un magasin dans la rue Capitaine Crespel, à deux pas de l’avenue de la Toison d’Or.

Gucci suspecté d’évasion fiscale

04/12/2017

Les bureaux de Gucci à Milan et Florence ont été perquisitionnés par le fisc italien qui soupçonne le groupe de luxe d’évasion fiscale. Gucci confirme qu’une enquête est en cours et dit accorder sa pleine coopération aux autorités compétentes.

L’ASBL Terre vise 5 Factory Shops dans la région bruxelloise

01/12/2017

Cette semaine l’ASBL Terre a ouvert un deuxième Factory Shop dans la région bruxelloise, à Anderlecht plus précisément. L’entrepôt propose des vêtements de seconde main à grande échelle, collectés via des containers répartis dans tout le pays.

Quiksilver lance une offre publique d’achat sur Billabong

01/12/2017

La marque de surf Quiksilver a lancé une offre publique d’achat de près de 150 millions de dollars (125 millions d’euros) sur son concurrent Billabong, sans doute la seule issue possible pour Billabong qui a été déficitaire ces dernières années.

Essentiel débarque en Allemagne

30/11/2017

La marque de mode belge Essentiel poursuit son expansion européenne. En décembre le label fera son entrée en Allemagne, avec l’ouverture d’un premier magasin à Cologne, auquel viendront s’ajouter d’autres magasins et un webshop allemand l’an prochain.

Benetton retourne à ses racines

30/11/2017

Luciano Benetton, fondateur de l’entreprise italienne éponyme, reprend les rênes à l’âge de 82 ans pour permettre à la compagnie de retrouver sa gloire d’antan. « Le déclin est une douleur intolérable », a-t-il déclaré au quotidien La Repubblica.

Back to top