Grève de plusieurs semaines chez le fabricant de manteaux Barbour

Grève de plusieurs semaines chez le fabricant de manteaux Barbour

Le fabricant de manteaux Barbour sera très probablement confronté à une grève de quatre semaines. L’entreprise a modifié unilatéralement plusieurs clauses dans les contrats des travailleurs, qui ont débrayé depuis aujourd’hui.

« Anti-famille »

Durant cette grève les travailleurs de l’entrepôt de Gateshead arrêteront le travail chaque avant-midi et ce jusqu’au 30 janvier, ce qui pourrait perturber l’approvisionnement des magasins, notamment Harrods, Harvey Nichols ou encore John Lewis.


La modification des contrats est à l’origine de cette grève : ainsi les employés ne toucheront plus de primes pour les heures prestées en soirée et ils seront obligés de travailler jusqu’à 23h. Ceux qui refusent de signer le nouveau contrat avant le 30 janvier seront licenciés.


« L’ultimatum de Barbour est une manœuvre d’intimidation et est anti-familial. De nombreux employés sont souvent le seul gagne-pain du ménage, ils ont des responsabilités familiales », déplore Fazia Hussain-Brown de Unite, le plus grand syndicat britannique. « L’entreprise ne doit pas sous-estimer la détermination des employés, ni l’impact de quatre semaines de grève sur l’approvisionnement. »

 

Tags: