Gucci, à son tour, bannit la fourrure

Gucci, à son tour, bannit la fourrure

La maison de mode Gucci n’utilisera plus de fourrure dans ses collections de vêtements et d'accessoires. C’est ce qu’a annoncé le CEO Marco Bizzarri lors d’un discours au London College of Fashion, à l’occasion de la remise du Kering Award pour une mode durable.

« Agir de manière socialement responsable »

« Agir de manière socialement responsable est l’une des valeurs clés de Gucci. Nous continuerons à nous engager pour l’environnement et les animaux », a déclaré le CEO italien. Par cette décision Gucci dit vouloir « inciter à l’innovation, contribuer à une prise de conscience et réaliser un changement positif dans l’industrie de la mode. » La collection printemps-été 2018 sera la première collection sans fourrure.


La décision de Gucci faite suite à une concertation avec Fur Free Alliance, une organisation regroupant 40 associations de protection animale, qui luttent contre l’élevage d’animaux pour leur fourrure. La ‘Human Society of the United States’ et l’association italienne de défense des droits des animaux LAV ont joué un rôle déterminant. L’organisation belge GAIA s’est dit satisfaite de l’engagement de Gucci : « Les grandes marques de mode ont enfin vu la lumière. »


Ainsi Gucci, propriété du groupe de luxe français Kering, suit l’exemple de bon nombre de marques de mode qui ont banni la fourrure de leurs collections, notamment Armani, Yoox Net-a-Porter, Hugo Boss ou encore Stella McCartney.