Gucci entraîne la maison de luxe française Kering dans son sillage

Gucci entraîne la maison de luxe française Kering dans son sillage
Studio Barcelona / Shutterstock.com

La maison de luxe française Kering a enregistré un excellent deuxième trimestre : le chiffre d’affaires a augmenté de quelque 95 % par rapport à une année 2020 marquée par la pandémie, mais la croissance s’établit aussi à 11 % par une année 2019 « normale ». La maison de mode italienne Gucci s’est particulièrement distinguée.

 

Gucci, le joyau

On savait déjà que le secteur du luxe se remettait rapidement de la crise sanitaire : LVMH, notamment, a publié des résultats records. C’est à présent le cas de Kering, avec un chiffre d’affaires de 4,16 milliards d’euros. 

 

Cette performance est principalement le fait de Gucci, le joyau du groupe : la marque de mode italienne prend à son compte plus de la moitié du chiffre d’affaires du groupe et 76 % de son bénéfice d’exploitation. Et Gucci a justement vu son chiffre d’affaires progresser de 86 % par rapport à l’année dernière.

 

Rumeurs

Gucci fête son centenaire cette année. La nouvelle collection, pour laquelle la marque italienne a notamment collaboré avec Balenciaga, autre marque de l’écurie Kering, est donc particulièrement attendue. Cette collection devrait arriver dans les boutiques à la fin du troisième trimestre. La cerise sur le gâteau sera un film consacré à Gucci qui a été réalisé par nul autre Ridley Scott et dont la distribution comprend Al Pacino, Adam Driver et Lady Gaga. Il sortira pendant la période cruciale des fêtes.

 

En marge des résultats, le directeur général Jean-François Palus a alimenté les rumeurs de fusion entre Kering et le groupe suisse Richemont. Sans évoquer spécifiquement sur cette opération potentielle, Jean-François Palus a souligné que Kering explorait les opportunités d’acquisition. Kering s’est récemment renforcé avec la marque de lunettes Lindberg, mais Jean-François Palus affirme ne pas exclure une opération de plus grande ampleur.