Hermès à nouveau sous contrôle familial

Hermès à nouveau sous contrôle familial

La maison de luxe française Hermès est à nouveau dirigée par un membre de la famille fondatrice. Le mois dernier Axel Dumas, issu de la sixième génération, a été désigné comme nouveau CEO.

Protéger l’entreprise d’intrusions extérieures  

Axel Dumas remplace Patrick Thomas, premier gérant non familial, qui depuis huit ans dirigeait la maison de mode fondée en 1837. Dumas reprend les rênes d’une entreprise au mieux de sa forme, qu’il devra néanmoins préserver  d’intrusions extérieures : on se souvient de la controverse qu’avait suscité son rival LVMH en 2010 en acquérant ‘subrepticement’ une participation de 20% dans Hermès.


Inquiétée par cette affaire, la famille Hermès a tenu à mettre en sécurité  51% des actions en les plaçant dans un véhicule séparé, ce qui garantira une protection pendant au moins vingt ans. Actuellement la famille détient environ 70% des actions.


Poursuivre la croissance

Axel Dumas devra également veiller à poursuivre la croissance de l’entreprise. Entre 2009 et 2012 le chiffre d’affaires a augmenté de 82% à 3,5 milliards d’euros. Le bénéfice s’élevait à 740 millions d’euros, soit une hausse  de 156% par rapport à 2009.


Pour assurer cette croissance, la production devra elle aussi augmenter et c’est là que réside le problème. La formation d’un nouvel artisan chez Hermès peut durer jusqu’à deux ans, ce qui bien entendu fait obstacle à l’augmentation de la capacité de production. « Notre production reste centrée sur le savoir-faire et cela demande une longue formation », explique Dumas dans le Financial Times.


Axel Dumas (43 ans) a étudié la philosophie à la Sorbonne, le droit à Paris et est diplômé de Harvard. Avant de rejoindre l’entreprise familiale en 2003, il a travaillé pour la banque française BNP Paribas. Après avoir cogéré le groupe avec Patrick Thomas depuis l’année dernière, il est à présent seul aux commandes en tant que CEO.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Inditex : ralentissement de la croissance du CA

21/09/2017

Le groupe de mode espagnol Inditex, qui détient notamment les enseignes Zara et Massimo Dutti, a déçu les attentes des analystes au deuxième trimestre. En cause : le ralentissement de la croissance organique et les effets de change défavorables.

Esprit triple son bénéfice net en 2017

20/09/2017

Au cours de son exercice comptable 2016-2017 l’enseigne de mode Esprit est parvenue à tripler son bénéfice net. Pourtant le chiffre d’affaires a régressé de près de 9%, mais ce recul est lié essentiellement à la réduction du nombre de magasins.

Hema ne fait plus la distinction entre filles et garçons

20/09/2017

A la fin de cette année Hema abandonnera les indications de genre sur ses vêtements pour enfants : les emballages n’afficheront donc plus s’il s’agit d’un vêtement pour fille ou garçon.  Ainsi Hema s’inscrit dans une tendance actuelle très nette.

Fred & Ginger et GINGER réunis sous Fred + Ginger

19/09/2017

Les enseignes Fred & Ginger et GINGER, toutes deux propriétés du groupe FNG,  se regroupent sous le nom Fred + Ginger. Désormais les collections pour enfants de Fred & Ginger et les vêtements pour dames de GINGER seront disponibles sous le même toit.

La rénovation de Brantano porte ses fruits

15/09/2017

Le nouveau concept de l’enseigne de chaussures Brantano, sous la houlette du groupe FNG, rencontre un vif succès. Plus de la moitié des magasins ont déjà été transformés et les magasins rénovés génèrent en moyenne 20% de chiffre d’affaires en plus.

Les fortes réductions pèsent sur la croissance du CA de H&M Group

15/09/2017

Au troisième trimestre le chiffre d’affaires du suédois H&M Group a progressé de 5%, mais cette croissance a néanmoins été impactée par les promotions importantes accordées durant la période d’été.

Back to top