Hermès à nouveau sous contrôle familial

Hermès à nouveau sous contrôle familial

La maison de luxe française Hermès est à nouveau dirigée par un membre de la famille fondatrice. Le mois dernier Axel Dumas, issu de la sixième génération, a été désigné comme nouveau CEO.

Protéger l’entreprise d’intrusions extérieures  

Axel Dumas remplace Patrick Thomas, premier gérant non familial, qui depuis huit ans dirigeait la maison de mode fondée en 1837. Dumas reprend les rênes d’une entreprise au mieux de sa forme, qu’il devra néanmoins préserver  d’intrusions extérieures : on se souvient de la controverse qu’avait suscité son rival LVMH en 2010 en acquérant ‘subrepticement’ une participation de 20% dans Hermès.


Inquiétée par cette affaire, la famille Hermès a tenu à mettre en sécurité  51% des actions en les plaçant dans un véhicule séparé, ce qui garantira une protection pendant au moins vingt ans. Actuellement la famille détient environ 70% des actions.


Poursuivre la croissance

Axel Dumas devra également veiller à poursuivre la croissance de l’entreprise. Entre 2009 et 2012 le chiffre d’affaires a augmenté de 82% à 3,5 milliards d’euros. Le bénéfice s’élevait à 740 millions d’euros, soit une hausse  de 156% par rapport à 2009.


Pour assurer cette croissance, la production devra elle aussi augmenter et c’est là que réside le problème. La formation d’un nouvel artisan chez Hermès peut durer jusqu’à deux ans, ce qui bien entendu fait obstacle à l’augmentation de la capacité de production. « Notre production reste centrée sur le savoir-faire et cela demande une longue formation », explique Dumas dans le Financial Times.


Axel Dumas (43 ans) a étudié la philosophie à la Sorbonne, le droit à Paris et est diplômé de Harvard. Avant de rejoindre l’entreprise familiale en 2003, il a travaillé pour la banque française BNP Paribas. Après avoir cogéré le groupe avec Patrick Thomas depuis l’année dernière, il est à présent seul aux commandes en tant que CEO.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: