Hermès ne ressent pas la crise

Hermès ne ressent pas la crise

Au cours du premier semestre 2013 le groupe de luxe français Hermès a connu une augmentation de son chiffre d’affaires de 11,04% à 1,767 milliards d’euros. Le bénéfice net est en hausse de 13,9% et s’établit à 381,7 millions d’euros.

Des ventes florissantes en Asie

Environ un tiers du chiffre d’affaires d’Hermès provient de l’Asie (hors Japon), les deux tiers restants étant répartis proportionnellement sur son marché intérieur français, le reste de l’Europe, l’Amérique et le Japon.


En Asie (hors Japon) et en Amérique les ventes ont progressé de 17%. La France enregistre une hausse des ventes de 14%, le reste de l‘Europe +13% et le Japon +8%.


L’horlogerie en repli

Au niveau des activités par métier, le chiffre d’affaires de la division maroquinerie augmente de 10%, grâce notamment à l’ouverture de deux nouvelles manufactures. Pourtant les ventes de sacs à main ont été freinées en raison d’une capacité de production limitée.


Les ventes de la division vêtements et accessoires progressent de 21%, les parfums de 20%. Seule la division horlogerie connaît un recul de ses ventes de 1%. Un repli qui n’est pas anormal, vu la base de comparaison très élevée l’an dernier et la tendance à la baisse générale dans l’industrie horlogère.


Pour l’ensemble de l’année, Hermès pense dépasser légèrement l’objectif de croissance moyen terme de 10%, avec une marge opérationnelle avoisinant le haut niveau de 2012 (32,1%).

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: