H&M : chute du bénéfice, hausse du CA

En 2018 le bénéfice net de H&M a chuté de pas moins de 21,8%, en raison de coûts logistiques. Néanmoins les investissements semblent porter leurs fruits, car le chiffre d’affaires par contre a augmenté de 5,2%.


Bénéfice en baisse pour la 3ème année consécutive

La rentabilité de H&M est en recul pour la troisième année d’affilée, bien que le chiffre d’affaires du groupe de mode soit en hausse. Durant l’exercice écoulé le chiffre d’affaires a augmenté de 5,2%, tandis que le bénéfice net a plongé de 21,8% à 12,65 milliards de couronnes suédoises (environ 1,21 milliard d’euros). Le bénéfice brut est en recul de 11%.


Le groupe H&M a traversé une année difficile, affirme le CEO Karl-Johan Persson. Toutefois après un premier semestre laborieux, les initiatives de transformation prises par l’entreprise commencent à porter leurs fruits. « L’amélioration des collections a permis d’augmenter les ventes au prix plein et de diminuer le nombre de réductions de prix en fin d’année. Ceci nous a convaincus d’accélérer nos plans de transformation au quatrième trimestre avec l’accent sur notre système logistique. »


Investissements dans la logistique et les données

Dans ce contexte de transformation une hausse des coûts étaient inévitable, estime le CEO et bien que les objectifs pour 2018 n’aient pas été atteints, une amélioration est perceptible dans tous les domaines clés. Au quatrième trimestre H&M a ouvert trois nouveaux centres de distribution, soit une surface totale de 230.000 m². En outre H&M a enrôlé l’expert en données Christopher Wylie de Cambridge Analytica pour aider le groupe dans le domaine de l’intelligence artificielle et des données.


L’an dernier (jusqu’à fin novembre) le chiffre d’affaires net a progressé de 5,2% à 210,4 milliards de couronnes suédoises (20 ,27 milliards d’euros). Le chiffre d’affaires online a bondi de 22% : désormais les ventes par internet représentent 14,5% du chiffre d’affaires total du groupe. L’an dernier le groupe est passé à une plateforme globale pour l’e-commerce, dont fait également partie l’ancienne marque autonome Nyden.


En 2019 H&M envisage l’ouverture de 175 nouveaux magasins, dont près de la moitié sous les nouvelles enseignes du groupe, comme Arket ou encore Weekday. Le groupe fera également son entrée au Mexique et en Egypte  via un système de franchising. L’intégration de l’online et de l’offline se poursuivra, avec notamment le déploiement de nouveaux webshops.