H&M lance son propre service de réparation en magasin

H&M lance son propre service de réparation en magasin

H&M introduit un nouveau concept : Take Care, un espace au sein du magasin où les clients peuvent faire réparer ou personnaliser leurs vêtements. Tant le nouveau magasin de Paris que le flagship store de Hambourg disposent déjà de ce service.

Réparation ou customisation

Dans le cadre de sa stratégie durable, H&M souhaite se débarrasser de l’image qui associe la fast-fashion à une mode jetable. C’est pourquoi l’enseigne lance un nouveau concept : l’espace Take Care. Le nouveau magasin H&M La Fayette à Paris, qui au coin du boulevard Haussmann et la rue La Fayette occupe 5.000 m² sur six étages, dispose déjà d’un tel espace :  il s’agit d’un véritable atelier de couture, où les clients ont la possibilité de faire réparer ou personnaliser leurs vêtements.


Le premier corner Take Care a vu le jour en avril à Hambourg, où le concept a été introduit en tant que test. Lors du lancement des ‘influenceurs’ y ont animé des workshops autour d’une mode plus durable. Sous une énorme verrière avec vue sur un mur végétal le service Take Care effectue gratuitement de petites réparations. Seul le matériel est payant : 2 à 3 euros pour un bouton (pression) et 5 euros pour une broderie ou un patch. Le client peut par exemple y faire recouvrir un accroc  dans son pantalon ou encore personnaliser un vêtement avec un patch ou une broderie avec son nom.


Une démarché écoresponsable

Pour allonger la durée de vie des vêtements, H&M lance également une nouvelle gamme d’articles d’entretien, notamment des produits de lessive pour linge délicat, des détachants, ainsi que des kits de couture et des patchs spéciaux pour les vêtements H&M.


« Depuis 2013 en France nous offrons une deuxième vie aux vêtements et au linge de maison, toutes marques confondues, dont notre clientèle souhaite se débarrasser. Nous travaillons avec la firme I:CO qui les recycle et offrons en échange à nos clients un bon de réduction de 15% pour tous sacs de vêtements apportés. Avec Take Care nous avons voulu aller plus loin dans cette démarche écoresponsable », expliquait Anna Gedda, responsable durabilité, dans le journal Le Parisien lors de l’ouverture du flagship store à Paris.