H&M peut quand même utiliser les « bandes-Adidas »

H&M peut quand même utiliser les « bandes-Adidas »
Shutterstock.com

Après une bataille juridique qui a duré plus de vingt ans, la chaîne de mode H&M est désormais autorisée à vendre des vêtements de sport présentant deux bandes parallèles. Adidas a toujours soutenu que la collection fitness en question constituait une violation du droit des marques.

 

« La guerre des bandes »

L’affaire a débuté en 1997, lorsque H&M a présenté sa collection « Work Out » : des vêtements de fitness avec deux rayures verticales sur les manches de T-shirts et les jambes de pantalon. Cela n’a pas plus à Adidas, qui estimait que les motifs étaient très similaires à ceux de leurs propres vêtements de sport (présentant les trois bandes bien connues) et qu’ils pouvaient créer une confusion chez les consommateurs.

 

Adidas a obtenu gain de cause à plusieurs reprises par le passé : en 2017, un tribunal de La Haye a décidé que les trois bandes de la marque sportive constituaient un logo déposé dont aucune variante n’est autorisée.

 

Ce premier jugement a finalement été rejeté en appel. Le tribunal a jugé que les rayures de H&M sont si différentes « qu’il n’y a pas de raison suffisante permettant de supposer l’existence d’un risque de confusion », écrit RetailNews.