H&M récolte la tempête avec ses T-shirts de groupes de metal fictifs | RetailDetail

H&M récolte la tempête avec ses T-shirts de groupes de metal fictifs

H&M récolte la tempête avec ses T-shirts de groupes de metal fictifs

Les groupes de metal et leurs fans inconditionnels n’ont guère apprécié le nouveau projet de H&M : l’enseigne propose des T-shirts à l’effigie de faux groupes de metal. La contre-offensive sur Facebook et You Tube ne s’est pas fait attendre.

‘H&M ne signifie pas Heavy Metal’

Depuis un certain temps déjà H&M vend des T-shirts à l’effigie de groupes de metal, tels que Metallica, Guns N' Roses ou encore Slayer. Mais avec son nouveau projet l’enseigne suédoise  va encore plus loin en proposant des T-shirts avec des logos inventés de groupes de metal tout aussi fictifs.


Une initiative qui n’a pas plu aux inconditionnels  de musique metal, qui bien vite ont rendu à H&M la monnaie de sa pièce en créant des pages Facebook de ces groupes fictifs et en postant des vidéos You Tube les montrant sous un jour peu reluisant : l’un d’entre eux à des problèmes avec la loi française, un autre incite à la violence et la haine, un autre encore affiche des penchants néonazis.


H&M souligne que les créateurs « ne se sont pas inspirés de groupes musicaux existants », mais certains marketeurs préviennent néanmoins des dangers de l’utilisation d’une subculture telle que le metal, qui selon eux « comporte des tas d’éléments controversés qui ne conviennent absolument pas au marketing de masse. » Par ailleurs l’univers du metal a horreur des ‘poseurs’ … rien d’étonnant donc à ce que de telles initiatives vous reviennent en pleine figure comme un boomerang …

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


L’enseigne de chaussures Torfs ouvre son 1er magasin wallon à Libramont

26/04/2018

Lundi 30 avril le chausseur Torfs ouvrira son premier point de vente wallon à Libramont et profite de cette occasion pour lancer son webshop dans la partie francophone du pays. A terme l’enseigne vise quinze magasins en Wallonie.

JBC mise sur les cabas réutilisables

26/04/2018

Le retailer de mode JBC se veut un précurseur en matière de durabilité : récemment la chaîne a introduit une nouvelle politique autour des cabas, visant à récompenser les choix responsables. Les clients se montrent d’ores et déjà très enthousiastes.

Gucci : croissance de près de 50% grâce à la résurgence des années ‘90

25/04/2018

Au 1er trimestre le chiffre d’affaires du groupe de luxe français Kering a grimpé de 36,5%. Gucci en particulier a su tirer profit de l’engouement des jeunes pour les années ’90 : la marque est ‘in’ auprès des ados et a vu bondir son CA de 48,7%.

Cinq ans après le drame du Rana Plaza : « Trop peu de mesures gouvernementales »

24/04/2018

Cinq ans après l’effondrement des usines textiles du Rana Plaza au Bangladesh, la Belgique prend peu de mesures contraignantes pour obliger les fabricants à garantir une production durable. C’est ce qui ressort d’une nouvelle étude de la KULeuven.

Grupo Cortefiel devient Tendam

23/04/2018

Le groupe de mode espagnol Grupo Cortefiel s’appellera dorénavant Tendam. Ce changement de nom s’inscrit dans la volonté de créer une nouvelle identité pour les cinq marques : Cortefiel, Women’s Secret, Pedro del Hierro, Fifty Factory et Springfield.

Un avertissement sur chiffre d’affaires et bénéfices pour le groupe de lingerie Van de Velde

19/04/2018

Le groupe de lingerie Van de Velde (connu pour des marques comme Marie Jo et PrimaDonna et des chaînes comme Rigby & Peller et Lincherie) fait face à d’importantes difficultés : le groupe ne table plus sur une croissance du CA cette année.