H&M renonce à sa marque Cheap Monday

Dans le cadre de son plan de transformation visant à se concentrer sur ses activités clés, le groupe H&M a décidé d’abandonner sa marque de mode déficitaire Cheap Monday, essentiellement en vente via le canal wholesale.


Avec effet immédiat

Le chiffre d’affaires et le bénéfice de Cheap Monday sont négatifs depuis longtemps, indique le groupe dans un communiqué de presse. Le problème de la marque réside dans le fait qu’elle est basée sur un modèle d’entreprise wholesale, modèle qui suite aux changements dans le secteur de la mode se trouve devant de sérieux défis. C’est pourquoi H&M Group a décidé de renoncer à  Cheap Monday : le webshop et le flagship store de Londres fermeront le 31 décembre et la fermeture complète devrait être finalisée d’ici le 30 juin 2019. Quelque quatre-vingts employés perdront leur emploi.


Fondé en 2004 par Fabric Scandinavien AB, Cheap Monday, ainsi que Weekday et Monki ont été repris par H&M en 2008. La marque est connue principalement pour ses jeans skinny et est vendue dans quelque 1800 magasins dans 35 pays, dans des boutiques multimarques, mais également dans les magasins Weekday et via les webshops de Zalando et Asos.


L’industrie de la mode subit de profonds changements suite à la digitalisation, souligne H&M. « Nous devons en permanence développer notre entreprise et choisir où nous investissons. Nous percevons de belles opportunités et un sérieux potentiel pour nos marques au sein du New Business, qui se développe de manière positive, tant au niveau digital que via les magasins physiques », explique Anna Attemark, responsable New Business chez H&M Group.