H&M risque une lourde amende pour violation de données personnelles

H&M riskeert fikse boete in privacyzaak
Shutterstock.com

L’autorité de la protection des données privées de l’État de Hambourg en Allemagne a ouvert une enquête à l’encontre de H&M, soupçonné d’espionner ses employés travaillant au service clientèle. Le groupe de mode suédois risque une lourde amende.


Violation  de données personnelles

Dans un communiqué Johannes Caspar, commissaire à la protection des données à Hambourg, a affirmé qu’un disque dur comprenant 60 gigabytes de données révélait que les dirigeants du site de H&M à Nuremberg stockaient systématiquement des informations très détaillées portant sur la vie privée de ses  employés, notamment concernant des problèmes de santé, des conflits familiaux ou encore des vacances. De plus ces données étaient accessibles à l’ensemble de la direction. 


Dans une réaction le groupe H&M a laissé entendre qu’il prenait l’affaire très au sérieux et qu’il accorderait sa pleine coopération à l’enquête, écrit Associated Press.


Dans les semaines à venir le fonctionnaire chargé de la protection des données déterminera le montant de l’amende dans cette affaire. Selon la législation RGPD cette amende pourrait aller jusqu’à 4% du chiffre d’affaires annuel mondial de H&M.
 

Tags: