H&M va produire en Éthiopie | RetailDetail

H&M va produire en Éthiopie

H&M va produire en Éthiopie

La chaîne de prêt-à-porter suédoise Hennes & Mauritz (H&M) va délocaliser une partie de sa production en Éthiopie. « Une nécessité pour répondre à la future croissance », estime le groupe. « Mais cette expansion vers l’Afrique ne remplace pas pour autant l’engagement envers l’Asie ». Actuellement H&M effectue une grande part de sa production à bas coût au Bangladesh.

Commandes-tests

« Pour garantir notre expansion, nous devons veiller à notre capacité. C’est pourquoi nous augmentons notre production dans les usines existantes, mais nous recherchons également de nouvelles zones de production », explique le porte-parole Camilla Emilsson-Falk dans The Wall Street Journal.


La chaîne suédoise a passé des commandes-tests auprès de fournisseurs éthiopiens. Selon un fournisseur, H&M souhaiterait faire fabriquer un million de vêtements par mois en Éthiopie.

 

Moitié moins cher qu’en Chine

Bien entendu la délocalisation en Éthiopie s’explique par des raisons financières. Selon les derniers chiffres disponibles de Sanford C. Bernstein datant de 2011, le coût de production par unité serait moitié plus bas qu’en Chine. Bien que cet avantage ne soit pas valable à long terme : en Chine les prix augmentent de 7,7% par an, en Éthiopie de 18%. A ce rythme l’Éthiopie sera plus chère que la Chine d’ici 2019.


Le gouvernement éthiopien estime que la production textile deviendra l’un des pôles de croissance de l’économie du pays. L’objectif est d‘exporter pour un milliard de dollars de textile d’ici 2016. Durant la période de juillet 2011 à juin 2012 le pays a exporté pour 84,6 millions de dollars de vêtements, soit une hausse de 26% par rapport à l’année précédente.


H&M suit ainsi l’exemple des chaînes britanniques Tesco, George et Primark qui elles aussi ont transféré une partie de leur production en Éthiopie.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Un avertissement sur chiffre d’affaires et bénéfices pour le groupe de lingerie Van de Velde

19/04/2018

Le groupe de lingerie Van de Velde (connu pour des marques comme Marie Jo et PrimaDonna et des chaînes comme Rigby & Peller et Lincherie) fait face à d’importantes difficultés : le groupe ne table plus sur une croissance du CA cette année.

Monki rémunère les ‘influenceurs’

16/04/2018

Monki, filiale du groupe H&M, va collaborer avec des ‘influenceurs’ : le label de mode lance un programme mondial permettant aux personnalités des réseaux sociaux de gagner de l’argent si un vêtement est vendu par leur intermédiaire.

La chaîne de mode française Naf Naf passe sous giron chinois

12/04/2018

Naf Naf, la chaîne mode française appartenant au groupe Vivarte, change de propriétaire. Un consortium chinois sous la direction du groupe de mode La Chapelle a mis 52 millions d'euros sur table pour l'acquisition de la marque française.

French Connection cède la marque Toast au groupe Bestseller

10/04/2018

Le retailer de mode britannique French Connection, connu pour son acronyme  FCUK, cède sa marque Toast au groupe danois Bestseller, qui détient notamment les labels Vero Moda et Jack & Jones.

Aldi gourou de la mode ? Aldi Süd vous inspire via sa nouvelle plate-forme lifestyle

09/04/2018

La chaîne discount Aldi Süd se dévoile comme véritable coach lifestyle par le lancement d’une nouvelle plate-forme d’inspiration, prodiguant des conseils de cuisine, de jardinage, voire même de mode.

L’enseigne de sneakers Size? débarque à Anvers

04/04/2018

En avril la chaîne de magasins Size?, spécialisée dans le streetwear et les sneakers, ouvrira sa première boutique belge au IJzerenwaag à Anvers. Size? se veut un conteur d’histoire et fait partie de JD Sports Fashion.