Hugo Boss : croissance du chiffre d’affaires de 5% au 4ème trimestre

Hugo Boss : croissance du chiffre d’affaires de 5% au 4ème trimestre

Au quatrième trimestre le groupe de mode allemand Hugo Boss a vu son chiffre d’affaires progresser de 5% à 684 millions d’euros et a clôturé son exercice fiscal avec des ventes records, grâce à ses activités retail en gestion propre.

Année record après un excellent quatrième trimestre

Avant conversion en euros, le chiffre d’affaires trimestriel de Hugo Boss a augmenté de 3%. On observe les plus fortes performances en Asie (+5%), suivie de l’Europe (+4%) et l’Amérique (+1%). Les boutiques en gestion propre surtout affichent de très beaux résultats pour le dernier trimestre de 2014 : leur chiffre d’affaires a grimpé de 6%, alors que les activités de gros ont stagné.


Sur l’ensemble de l’année 2014 Hugo Boss a réalisé un chiffre d’affaires de 2,572 milliards d’euros (contre 2,432 milliards d’euros en 2013), soit une hausse de 6%. Grâce à la croissance à deux chiffres enregistrée en Grande-Bretagne le chiffre d’affaires annuel en Europe a progressé d’environ 7%. Même croissance de 7% en Asie, grâce à l’augmentation de la part de marché en Chine, tandis qu’en Amérique on note une hausse de 4%.


Hugo Boss doit son année record à la forte croissance de ses activités retail en gestion propre, qui progressent de 12%, alors que la division de gros a régressé de 1%.  A noter que la collection pour femmes BOSS Womenswear a connu un grand succès (+18%).


Expansion en Asie et au Moyen-Orient

Malgré un contexte économique difficile, le CEO Claus Dietrich Lahrs démarre 2015 avec optimisme, en prévoyant pour cette année une croissance du chiffre d’affaires à « mid-single-digit rate » (environ 5%) et une hausse du résultat d’exploitation compris entre 5 et 7%.


Pour réaliser cet objectif le groupe a l’intention d’ouvrir davantage de magasins en gestion propre en Asie et au Moyen-Orient, pour ainsi compenser le « ralentissement substantiel » de l’Europe : « Nous allons étendre notre présence dans le segment du luxe et du prêt-à-porter féminin et en même temps renforcer notre réseau retail grâce à une offre omnichannel », conclut Claus-Dietrich Lahrs.

 

Tags: