Ice-Watch doit abandonner ses boîtes Lego

Ice-Watch doit abandonner ses boîtes Lego

La marque belge de montres fantaisie Ice-Watch a perdu son procès contre le géant du jouet danois Lego. Dorénavant  TKS, titulaire de la marque, ne pourra plus vendre ses montres dans les boîtes colorées empilables avec ses 4 plots caractéristiques, car elles ressembleraient trop au blocs de jeux Lego.

Interdiction de la chambre de commerce confirmée

Lego vient donc de gagner son procès contre Ice-Watch tant en première instance qu’en appel. Fin 2011 le tribunal de commerce de Bruxelles avait déjà condamné Ice-Watch à suspendre la production des boîtes d’emballage. Ice Watch avait alors interjeté un appel.


A présent la cour d’appel de Bruxelles confirme cette interdiction, estimant que la ressemblance avec les blocs Lego est trop grande et provoque donc une confusion auprès du public qui pourrait à tort penser qu’il s’agit d’un produit Lego.


En cas de non-respect du jugement, les sanctions seront sévères pour Ice-Watch : si le fabricant belge utilise encore les boîtes litigieuses il sera condamné à payer à Lego une astreinte de 200 euros par produit et 10.000 euros par jour, les blocs de jeux Lego étant brevetés. A présent l’entreprise dispose de 90 jours pour adapter ses emballages, après quoi elle pourra être sanctionnée.


Hit international ‘made in Belgium’

La marque belge Ice-Watch connaît un énorme succès international : depuis sa création en 2007 à Bastogne, l’entreprise a vendu près de 9 millions d’exemplaires au niveau mondial. Les montres sont commercialisées via  12.000 points de vente dans plus de 100 pays.  Sur la toile aussi Ice-Watch est bien présent : le site web accueille chaque mois quelque 150.000 visiteurs et la marque compte déjà 2,6 millions de fans sur Facebook.

 

 

Tradcution : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Weekday également à Bruxelles au printemps prochain

06/12/2017

Après deux boutiques à Anvers, Weekday, l’une des enseignes appartenant au groupe suédois H&M, fera son entrée à Bruxelles au printemps prochain avec l’ouverture d’un magasin dans la rue Capitaine Crespel, à deux pas de l’avenue de la Toison d’Or.

Gucci suspecté d’évasion fiscale

04/12/2017

Les bureaux de Gucci à Milan et Florence ont été perquisitionnés par le fisc italien qui soupçonne le groupe de luxe d’évasion fiscale. Gucci confirme qu’une enquête est en cours et dit accorder sa pleine coopération aux autorités compétentes.

L’ASBL Terre vise 5 Factory Shops dans la région bruxelloise

01/12/2017

Cette semaine l’ASBL Terre a ouvert un deuxième Factory Shop dans la région bruxelloise, à Anderlecht plus précisément. L’entrepôt propose des vêtements de seconde main à grande échelle, collectés via des containers répartis dans tout le pays.

Quiksilver lance une offre publique d’achat sur Billabong

01/12/2017

La marque de surf Quiksilver a lancé une offre publique d’achat de près de 150 millions de dollars (125 millions d’euros) sur son concurrent Billabong, sans doute la seule issue possible pour Billabong qui a été déficitaire ces dernières années.

Essentiel débarque en Allemagne

30/11/2017

La marque de mode belge Essentiel poursuit son expansion européenne. En décembre le label fera son entrée en Allemagne, avec l’ouverture d’un premier magasin à Cologne, auquel viendront s’ajouter d’autres magasins et un webshop allemand l’an prochain.

Benetton retourne à ses racines

30/11/2017

Luciano Benetton, fondateur de l’entreprise italienne éponyme, reprend les rênes à l’âge de 82 ans pour permettre à la compagnie de retrouver sa gloire d’antan. « Le déclin est une douleur intolérable », a-t-il déclaré au quotidien La Repubblica.

Back to top