Inditex, propriétaire de Zara, entrevoit un redressement grâce à la croissance en ligne

Inditex, propriétaire de Zara, entrevoit un redressement grâce à la croissance en ligne
Foto Inditex

Malgré l'impact de la crise du coronavirus, le groupe de mode Inditex voit son chiffre d'affaires repartir à la hausse. Ce sont surtout les performances du détaillant en ligne qui sont encourageantes.

 

Magasins numérisés

Inditex, le groupe qui détient de célèbres marques de mode telles que Zara, Bershka, Massimo Dutti et Pull & Bear, a réalisé un chiffre d'affaires de 6,1 milliards d'euros au troisième trimestre de l'exercice en cours. Si cela représente une baisse de 10% par rapport à l'année précédente, c’est une nette amélioration par rapport à la baisse de 31% au deuxième trimestre et de 44% au premier trimestre.
 

Des résultats encourageants quand on sait qu'environ 5% des magasins du groupe étaient fermés au cours du troisième trimestre et que 88% des magasins ont été soumis à des restrictions d’horaires d’ouverture et de capacité. Le chiffre d’affaires en ligne a même grimpé de 76%. Le groupe a pu réduire ses coûts opérationnels de 17% et ses stocks de 11%. Inditex a ainsi réalisé un bénéfice net de 866 millions d'euros.
 

Pour le PDG, Pablo Isla, ces bons chiffres montrent que la stratégie du groupe est payante. Inditex mise activement sur l’intégration des magasins physiques dans le canal numérique. Pour toutes ses marques, le groupe ouvre désormais des magasins plus grands et éco-efficaces, équipés de technologies de pointe. Ces magasins numérisés permettent aux détaillants de  gérer les stocks de manière beaucoup plus efficace.