Inditex réalise un CA record sur un marché de la mode pourtant difficile

Durant le semestre écoulé Inditex a vu progresser son chiffre d’affaires de 7% et son bénéfice de près de 10%. La maison-mère d’enseignes telles que Zara et Bershka reste donc un pilier du secteur de la mode, mais n’en échappe pas pour autant aux conditions difficiles du marché.


Pression sur les marges

Durant le semestre de février à juillet le géant espagnol de la mode a réalisé un chiffre d’affaires de 12,82 milliards d’euros, conformément aux attentes des analystes. Le bénéfice net a grimpé de 9,9% à 1,55 milliard d’euros, bien que cette hausse soit en partie attribuable au nouveau système comptable. Selon les anciennes règles, le bénéfice aurait augmenté de 7%.


Cela signifie donc que la croissance d’Inditex est inférieure à celle de son éternel rival H&M, qui pourtant connaît des difficultés financières : durant le semestre écoulé le groupe H&M a vu son chiffre d’affaires progresser de 11%, avec un bénéfice de plus de 450 millions d’euros. En outre les analystes constatent une pression sur le bénéfice et les prix d’Inditex durant le deuxième trimestre : durant cette période la marge brute a reculé, le bénéfice de 815 millions d’euros s’est avéré inférieur au pronostic, tandis que les ventes ont augmenté.


La maison-mère de Zara et Massimo Dutti ressent donc elle aussi les conséquences d’un marché de la mode difficile, estime Bloomberg. Tout comme le casseur de prix Primark, qui la semaine dernière a publié un chiffre d’affaires en recul sur base comparable.


Croissance sur tous les marchés

Inditex affirme pourtant avoir réalisé un chiffre d’affaires record et dit avoir progressé d’en moyenne 5% sur base comparable sur tous ses marchés. Dès lors le président Pablo Isla rehausse ses prévisions annuelles et table désormais sur une croissance du chiffre d’affaires comprise entre 4 et 6%.


Par ailleurs le groupe continue de miser sur son expansion online, en combinaison avec une optimalisation de son réseau de magasins : Inditex a décidé de fermer les magasins de petit format  ou de les transformer en grands points de vente à des endroits exclusifs. Cette année le retailer lancera des webshops en Colombie, aux Philippines, en Ukraine et en Afrique du Sud. Inditex espère ainsi atteindre son objectif, à savoir être disponible en ligne partout dans le monde d’ici 2020.