Intimacy continue d’affecter les résultats de Van de Velde | RetailDetail

Intimacy continue d’affecter les résultats de Van de Velde

Intimacy continue d’affecter les résultats de Van de Velde

Le fabricant de lingerie Van de Velde envisage de revoir à la baisse la valeur comptable de la chaîne américaine Intimacy, dont les ventes ont fortement chuté et qui en outre aurait enfreint la loi relative aux cartes de crédit.

Les ventes américaines en-deçà des attentes

En 2007 Van de Velde a pris une participation de 49% dans Intimacy, qui fut ensuite étendue à 85% en 2010. De plus l’entreprise est-flandrienne a une option sur les 15% restants. Toutefois les ventes d’Intimacy restent en-deçà des attentes : en 2013 le chiffre d’affaires a chuté d’environ 12%, avec néanmoins une amélioration, car le chiffre d’affaires comparable  au second trimestre affichait une baisse de -4,7%, contre -11% au premier semestre.


Par ailleurs Intimacy a été traduit en justice aux USA parce que soupçonné d’avoir enfreint la loi en matière de cartes de crédit. Le litige concerne les détails des cartes de crédit pouvant être mentionnés ou non sur le ticket de caisse. Pour l’instant le tribunal examine le dossier, mais selon Van de Velde aucun client n’aurait été lésé.


Le fabricant de Schellebelle suivra de près l’évolution de la situation. Si les objectifs ne sont pas atteints, Van de Velde envisagera, à la clôture du premier semestre, une éventuelle réduction de valeur sur le goodwill et la marque.


Bénéfice en hausse d’un quart

En 2013 Van de Velde a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 182,4 millions d’euros, soit une progression de 0,4% par rapport à 2012. Cette croissance modeste s’explique d’une part par les effets de change négatifs et d’autre part par les problèmes rencontrés chez Intimacy.


Néanmoins le bénéfice net s’établit à 31,8 millions d’euros, une croissance de 24% par rapport à l’année 2012, durant laquelle une réduction de valeur de 8 millions d’euros avait été comptabilisée sur le goodwill et la marque Andres Sarda. Le dividende brut versé aux actionnaires se maintient à 2,15 euros par action.


Démarrage prometteur de l’an 2014

Selon Van de Velde la première moitié de 2014 s’annonce prometteuse dans le wholesale : les pré-commandes de lingerie affichent une légère croissance (même chez Andres Sarda), avec des chiffres particulièrement favorables pour la collection balnéaire de PrimaDonna, lancée récemment.


Quant à la branche retail, Van de Velde compte essentiellement sur le développement de Rigby & Peller au Royaume-Uni, en Allemagne et en Asie. Aux Pays-Bas le groupe compte renforcer le concept Lincherie.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La nouvelle génération aux commandes de la chaîne de magasins de chaussures Maniet

18/06/2018

Allison Vanderplancke, âgée de 28 ans, succède à son père en tant que PDG de la chaîne de magasins de chaussures Maniet. Il s’agit déjà de la cinquième génération à la tête de l’entreprise familiale wallonne.

Afound, la première plate-forme de H&M, a été lancée en Suède

15/06/2018

Afound, la nouvelle formule multimarques du groupe H&M, a été lancée en Suède cette semaine. Avec la plate-forme web, les 2 premiers magasins qui ont ouvert leurs portes à Stockholm et à Malmö constituent un marché d’écoulement de vêtements soldés.

Le premier magasin Kiabi en Flandre s’installe à Bruges

14/06/2018

A peine deux ans après l’arrivée de Kiabi en Belgique, la marque française de prêt-à-porter ouvre son sixième magasin belge cet automne. Il sera situé à Bruges et sera le tout premier magasin en Flandre.

La maison-mère de Brantano bientôt cotée à la bourse de Bruxelles

13/06/2018

D’ici mi-juillet FNG Group espère être coté à la bourse de Bruxelles. Cette opération devrait permettre au groupe de mode de lever du capital frais afin de financer la transformation et l’expansion de l’enseigne Brantano.

JBC gagne du temps à la caisse grâce à la technologie RFID

07/06/2018

Grâce à la radio-identification (RFID), l’enseigne de mode JBC gagne une dizaine de secondes à la caisse par vêtement vendu. Les employés n’ont plus besoin de scanner les étiquettes de prix individuellement.

Votre smartphone choisit vos cadeaux sur Zalando

06/06/2018

A l’automne prochain il vous sera possible de demander à votre smartphone de choisir le cadeau idéal. Pour ce faire Zalando s’est associé à Google pour développer un chatbot, baptisé Gift Finder, pour Google Assistant.