Jack Wolfskin vise la fabrication de vêtements outdoor ‘propres’ d’ici 2020 | RetailDetail

Jack Wolfskin vise la fabrication de vêtements outdoor ‘propres’ d’ici 2020

Jack Wolfskin vise la fabrication de vêtements outdoor ‘propres’ d’ici 2020

Le spécialiste de l’outdoor Jack Wolfskin s’est associé à deux centres de recherche renommés, afin de bannir toute substance nocive de sa production. D’ici 2020 l’enseigne allemande entend abandonner entièrement l’utilisation de produits chimiques fluorés. Pour atteindre cet objectif le groupe investit plus d’un million d’euros par an.

Un projet ambitieux

Même si l’année 2020 peut paraître encore lointaine, l’objectif de bannir toute substance nuisible d’ici la fin de cette décennie est un projet ambitieux. « Les avancées techniques actuelles ne permettent pas encore de fabriquer des vêtements outdoor durablement performants et anti-intempéries sans utiliser de produits chimiques tels que les PFC », explique le spécialiste outdoor.


C’est pourquoi Jack Wolfskin a décidé de collaborer avec deux instituts de recherche réputés :  le Centre Helmholtz Geesthacht (centre pour la recherche côtière et sur les matériaux) et l’école supérieure Fresenius  réaliseront pour le fournisseur outdoor une étude fondamentale et appliquée.


« Nous avons la ferme intention d’ici 2020 de pouvoir substituer des produits chimiques tels que les hydrocarbures perfluorés (PFC), afin de garantir  à nos clients une parfaite protection contre les intempéries et en même temps une protection préventive de l’environnement », indique Michael Rupp, CEO de Jack Wolfskin.


« Nous savons qu’il nous reste une long chemin à parcourir, mais avec notre savoir-faire et des partenaires de haut niveau à nos côtés, nous sommes convaincus de pouvoir atteindre notre ambitieux objectif », affirme Michael Rupp. »

 

1 million d’euros par an pour une fabrication propre

Dans le domaine de l’engagement écologique, le groupe n’en est pas à son coup d’essai : l’affiliation de l’entreprise au Fair Wear Foundation et la publication de son  ‘bilan social fournisseurs’ témoignent de son rôle de précurseur en matière de standards sociaux dans les pays de production.


Par ailleurs la marque dit appliquer depuis plusieurs années une liste de produits chimiques interdits : ainsi certains PFC sont tabous depuis 2007, alors que pour d’autres substances des valeurs limites (selon le Standard OEKO-TEX) sont  respectées. Depuis 2011 l’entreprise est également partenaire du système Bluesign, visant à limiter l’utilisation de produits chimiques durant le processus de fabrication des matériaux.


Le groupe investit plus d’un million d’euros chaque année, afin de garantir un processus de fabrication propre, et annonce qu’il a l’intention d’augmenter ce budget dans les années à venir.


Jack Wolfskin est un fournisseur de tout premier plan dans le domaine des vêtements, chaussures et équipements outdoor fonctionnels en Europe, ainsi que le plus grand franchiseur dans le secteur des magasins de sport en Allemagne. En Europe et en Asie les produits de la marque sont disponibles dans plus de 600 magasins franchisés et dans plus de 4.000 magasins multimarques. L’entreprise, basée à Idstein, compte 650 collaborateurs et a réalisé un chiffre d’affaires de 355 millions d’euros durant l’exercice 2011.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La maison-mère de Brantano bientôt cotée à la bourse de Bruxelles

13/06/2018

D’ici mi-juillet FNG Group espère être coté à la bourse de Bruxelles. Cette opération devrait permettre au groupe de mode de lever du capital frais afin de financer la transformation et l’expansion de l’enseigne Brantano.

JBC gagne du temps à la caisse grâce à la technologie RFID

07/06/2018

Grâce à la radio-identification (RFID), l’enseigne de mode JBC gagne une dizaine de secondes à la caisse par vêtement vendu. Les employés n’ont plus besoin de scanner les étiquettes de prix individuellement.

Votre smartphone choisit vos cadeaux sur Zalando

06/06/2018

A l’automne prochain il vous sera possible de demander à votre smartphone de choisir le cadeau idéal. Pour ce faire Zalando s’est associé à Google pour développer un chatbot, baptisé Gift Finder, pour Google Assistant.

Hudson’s Bay perd du chiffre d’affaires en Europe

06/06/2018

Le groupe canadien HBC, maison-mère des chaînes de grands magasins Hudson’s Bay, Saks OFF 5TH et Galeria Inno est à la peine surtout en Europe. Selon les chiffres trimestriels que vient de publier le groupe, les pertes s’accumulent.

Brantano veut égaler Zalando

06/06/2018

A part Zalando, il doit y avoir place en Belgique pour un grand e-commerçant de mode local. Selon Dieter Penninckx, CEO de FNG Group, cette place revient à Brantano.

Monki rejoint la plateforme Zalando

04/06/2018

A partir du mois d’août, la marque Monki, filiale de H&M, sera proposée à la vente aux clients Zalando. Avec son lancement en Irlande et en Tchéquie, la boutique en ligne est dorénavant présente dans dix-sept pays européens.