JBC suit plus de 17 millions de vêtements via la RFID

JBC suit plus de 17 millions de vêtements via la RFID

Grâce à la radio-identification (RFID), l’enseigne de mode JBC est en mesure de suivre minutieusement toute sa chaîne d’approvisionnement, depuis l’atelier de production en passant par le centre de distribution jusqu’à ses 144 boutiques.

L’optimalisation du stock est un must pour l’omni-canal

En exploitant  pleinement le système RFID (radio-frequency identification), l’enseigne de mode JBC est parvenue à avoir un aperçu précis de ses stocks, non seulement dans ses centres de distribution, mais également dans chacune de ses 144 boutiques en Belgique, au Luxembourg et en Allemagne.


Le système permet également de suivre les commandes encore en route provenant de ses quelque 100 producteurs dans le monde et même de contrôler les retours des commandes en ligne des clients. Pour réaliser cet exploit technologique, JBC a fait appel à Checkpoint Systems.


« Ainsi nous pouvons quantifier et localiser plus de 17 millions d’items en stock, ce qui nous permettra à l’avenir d’élaborer nos initiatives omni-canal en toute confiance », explique Fred Tielens, responsable de la logistique chez JBC. En même temps les e-acheteurs auront un aperçu très précis des vêtements et des tailles encore disponibles, ce qui pour un retailer fast-fashion comme JBC est crucial.


« Par ailleurs la radio-identification peut également nous aider à évaluer l’impact de promotions et même de faire des suggestions sur mesure pour chaque client. Ainsi nous pourrons encore mieux accompagner le client dans son processus d’achat, du début jusqu’à la fin, que ce soit online ou dans le point de vente physique », poursuit Fred Tielens.


Grâce à ce système, chacun des 144 magasins sert pour ainsi dire de mini centre de distribution, qui peut se charger tant des commandes en ligne que des ventes physiques. Dans le centre logistique central de Houthalen-Helchteren six tunnels RFID de Checkpoint vérifient automatiquement les livraisons qui entrent et les commandes qui sortent.

 

Tags: