Kering et Alibaba unissent leurs forces pour combattre la contrefaçon

Kering et Alibaba unissent leurs forces pour combattre la contrefaçon
Shutterstock

Le groupe de luxe français Kering renonce à ses procédures en justice contre le Chinois Alibaba qu’il accusait d’offrir une vitrine à des produits contrefaits. Désormais, les deux parties vont unir leurs forces dans la lutte contre la contrefaçon.

Une task-force commune

En 2015, Kering avait engagé des poursuites devant un tribunal américain à l’encontre d’Alibaba estimant que l’on trouvait trop de produits de contrefaçon de marques comme Saint Laurent ou Gucci sur sa plate-forme et que le géant chinois de l’e-commerce n’entreprenait rien pour l’empêcher.

 

Pourtant, ces dernières années, Alibaba avait pris des mesures dans la lutte contre la contrefaçon et, aujourd’hui, il a donc réussi à convaincre Kering de sa bonne foi. En conséquence, les poursuites ont été abandonnées et les deux parties ont créé une ‘task-force’ contre la contrefaçon.

 

Kering n’était pas seul à se plaindre des agissements d’Alibaba. Plusieurs leaders de l’American Apparel & Footwear Association avaient manifesté leur mécontentement à l’égard de l’entreprise chinoise, la plaçant même momentanément sur une liste noire.

 

Alibaba a décidé d’agir contre la contrefaçon dès lors que le problème a commencé à prendre de l’ampleur hors de Chine. Le pays a en effet mauvaise réputation en la matière et si ces pratiques sont plus ou moins tolérées en Chine même, c’est nettement moins le cas aux États-Unis et en Europe. Jack Ma, le fondateur d’Alibaba, a demandé au gouvernement chinois de prendre des mesures plus strictes à l’encontre des contrefacteurs. Alibaba a déjà signé des accords de collaboration avec des marques comme Adidas, Nike et le groupe de luxe LVMH.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Esprit triple son bénéfice net en 2017

20/09/2017

Au cours de son exercice comptable 2016-2017 l’enseigne de mode Esprit est parvenue à tripler son bénéfice net. Pourtant le chiffre d’affaires a régressé de près de 9%, mais ce recul est lié essentiellement à la réduction du nombre de magasins.

Hema ne fait plus la distinction entre filles et garçons

20/09/2017

A la fin cette année Hema abandonnera les indications de genre sur ses vêtements pour enfants : les emballages n’afficheront donc plus s’il s’agit d’un vêtement pour fille ou garçon.  Ainsi Hema s’inscrit dans une tendance actuelle très nette.

Fred & Ginger et GINGER réunis sous Fred + Ginger

19/09/2017

Les enseignes Fred & Ginger et GINGER, toutes deux propriétés du groupe FNG,  se regroupent sous le nom Fred + Ginger. Désormais les collections pour enfants de Fred & Ginger et les vêtements pour dames de GINGER seront disponibles sous le même toit.

La rénovation de Brantano porte ses fruits

15/09/2017

Le nouveau concept de l’enseigne de chaussures Brantano, sous la houlette du groupe FNG, rencontre un vif succès. Plus de la moitié des magasins ont déjà été transformés et les magasins rénovés génèrent en moyenne 20% de chiffre d’affaires en plus.

Les fortes réductions pèsent sur la croissance du CA de H&M Group

15/09/2017

Au troisième trimestre le chiffre d’affaires du suédois H&M Group a progressé de 5%, mais cette croissance a néanmoins été impactée par les promotions importantes accordées durant la période d’été.

Croissance de plus de 10% pour Hermès

14/09/2017

Au cours du premier semestre de 2017 le chiffre d’affaires de la marque de luxe française Hermès a augmenté de 11%. L’Asie en particulier a fait un grand bond en avant. Le bénéficie est lui aussi en hausse de 11%.

Back to top