Kering victime d’une moindre demande de produits de luxe

Kering victime d’une moindre demande de produits de luxe

La demande de produits de luxe est bel et bien en régression. C’est ce qu’a pu constater le groupe de luxe français Kering avec un chiffre d ‘affaires en baisse de 1,5% à 2,52 milliards d’euros au troisième trimestre.

Les marques phares peu performantes

Gucci, la marque principale du groupe, a vu ses ventes diminuer de 5,4% durant le troisième trimestre. En augmentant le prix d’une série d’articles Kering espérait rendre la marque plus exclusive. Une stratégie qui a néanmoins entraîné une baisse du chiffre d’affaires.


En revanche les autres marques de luxe de Kering affichent de meilleures performances : les ventes de Bottega Veneta progressent de 7,3%, celles d’Yves Saint Laurent de 7,2%, alors que Stella McCartney et Alexander McQueen vont jusqu’à atteindre une croissance à deux chiffres. Ainsi le chiffre d’affaires global de la ‘division luxe’ de Kering a augmenté de 1,5% à 1,62 milliard d’euros. En excluant les effets de change il aurait été question d’une hausse de 5,6%.


Par contre les résultats de la division ‘Sport & Lifestyle’ sont moins encourageants : les ventes de l’ensemble du segment sont en recul de 7,6% à 896,2 millions d’euros. Puma est le plus lourdement touché par cette baisse, suite au tassement des ventes de chaussures en Europe. A périmètre constant, la baisse du chiffre d’affaires de cette division se limite à 0,8%, alors que les analystes tablaient sur -2,3%.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: