L’Asie joue les trouble-fête dans le secteur du luxe | RetailDetail

L’Asie joue les trouble-fête dans le secteur du luxe

L’Asie joue les trouble-fête dans le secteur du luxe

Actuellement diverses entreprises de luxe ont du mal à réaliser de bonnes performances, malgré l’amélioration de la situation économique tant en Europe qu’aux Etats-Unis. L’Asie semble être la cause de ces difficultés.

Prada limite le nombre d’ouvertures de magasins

Le groupe de luxe Prada en est l’une des principales victimes : l’an dernier la marque a vu son bénéfice chuter de 28% à 451 millions d’euros. Quant au chiffre d’affaires il a régressé de 1% à 3,55 milliards d’euros.


Selon Prada, ce recul du chiffre d’affaires est dû à la baisse des ventes en Chine. Afin d’améliorer ses résultats, l’entreprise va revoir une partie de ses processus de production et réduire  le nombre d’ouvertures de nouveaux magasins en 2015 : alors que l’an dernier Prada avait ouvert 54 magasins, en 2015 le groupe se limitera à 30 ouvertures.


Croissance ralentie en Asie

Mais Prada n’est pas la seule entreprise de luxe à éprouver des difficultés. Ainsi le groupe français Kering au cours de l’exercice écoulé n’a  enregistré qu’une modeste hausse de son chiffre d’affaires de 1,1%. La plupart des marques du groupe ont réalisé des performances satisfaisantes, sauf Gucci dont le chiffre d’affaires a reculé de 1,1% à 3,5 milliards d’euros. Kering espère remettre Gucci sur les rails en lui donnant une image plus moderne.


Même scénario chez LVMH, autre groupe de luxe français, dont la croissance s’est ralentie. Alors qu’au cours des années précédentes le groupe progressait encore  de plus de 10%, ces deux dernières années LVMH n’a pu maintenir cette cadence : en 2014 la croissance du chiffre d’affaires a été réduite de moitié (+6%).


La cause principale du ralentissement de la croissance dans le secteur du luxe s’explique par les ventes décevantes en Asie : les produits de luxe y ont perdu du terrain suite à diverses affaires de corruption. Les entreprises ayant trop misé sur l’Asie, comme Prada, en payent le prix aujourd’hui.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Un avertissement sur chiffre d’affaires et bénéfices pour le groupe de lingerie Van de Velde

19/04/2018

Le groupe de lingerie Van de Velde (connu pour des marques comme Marie Jo et PrimaDonna et des chaînes comme Rigby & Peller et Lincherie) fait face à d’importantes difficultés : le groupe ne table plus sur une croissance du CA cette année.

Monki rémunère les ‘influenceurs’

16/04/2018

Monki, filiale du groupe H&M, va collaborer avec des ‘influenceurs’ : le label de mode lance un programme mondial permettant aux personnalités des réseaux sociaux de gagner de l’argent si un vêtement est vendu par leur intermédiaire.

La chaîne de mode française Naf Naf passe sous giron chinois

12/04/2018

Naf Naf, la chaîne mode française appartenant au groupe Vivarte, change de propriétaire. Un consortium chinois sous la direction du groupe de mode La Chapelle a mis 52 millions d'euros sur table pour l'acquisition de la marque française.

French Connection cède la marque Toast au groupe Bestseller

10/04/2018

Le retailer de mode britannique French Connection, connu pour son acronyme  FCUK, cède sa marque Toast au groupe danois Bestseller, qui détient notamment les labels Vero Moda et Jack & Jones.

Aldi gourou de la mode ? Aldi Süd vous inspire via sa nouvelle plate-forme lifestyle

09/04/2018

La chaîne discount Aldi Süd se dévoile comme véritable coach lifestyle par le lancement d’une nouvelle plate-forme d’inspiration, prodiguant des conseils de cuisine, de jardinage, voire même de mode.

L’enseigne de sneakers Size? débarque à Anvers

04/04/2018

En avril la chaîne de magasins Size?, spécialisée dans le streetwear et les sneakers, ouvrira sa première boutique belge au IJzerenwaag à Anvers. Size? se veut un conteur d’histoire et fait partie de JD Sports Fashion.