L’Asie joue les trouble-fête dans le secteur du luxe

L’Asie joue les trouble-fête dans le secteur du luxe

Actuellement diverses entreprises de luxe ont du mal à réaliser de bonnes performances, malgré l’amélioration de la situation économique tant en Europe qu’aux Etats-Unis. L’Asie semble être la cause de ces difficultés.

Prada limite le nombre d’ouvertures de magasins

Le groupe de luxe Prada en est l’une des principales victimes : l’an dernier la marque a vu son bénéfice chuter de 28% à 451 millions d’euros. Quant au chiffre d’affaires il a régressé de 1% à 3,55 milliards d’euros.


Selon Prada, ce recul du chiffre d’affaires est dû à la baisse des ventes en Chine. Afin d’améliorer ses résultats, l’entreprise va revoir une partie de ses processus de production et réduire  le nombre d’ouvertures de nouveaux magasins en 2015 : alors que l’an dernier Prada avait ouvert 54 magasins, en 2015 le groupe se limitera à 30 ouvertures.


Croissance ralentie en Asie

Mais Prada n’est pas la seule entreprise de luxe à éprouver des difficultés. Ainsi le groupe français Kering au cours de l’exercice écoulé n’a  enregistré qu’une modeste hausse de son chiffre d’affaires de 1,1%. La plupart des marques du groupe ont réalisé des performances satisfaisantes, sauf Gucci dont le chiffre d’affaires a reculé de 1,1% à 3,5 milliards d’euros. Kering espère remettre Gucci sur les rails en lui donnant une image plus moderne.


Même scénario chez LVMH, autre groupe de luxe français, dont la croissance s’est ralentie. Alors qu’au cours des années précédentes le groupe progressait encore  de plus de 10%, ces deux dernières années LVMH n’a pu maintenir cette cadence : en 2014 la croissance du chiffre d’affaires a été réduite de moitié (+6%).


La cause principale du ralentissement de la croissance dans le secteur du luxe s’explique par les ventes décevantes en Asie : les produits de luxe y ont perdu du terrain suite à diverses affaires de corruption. Les entreprises ayant trop misé sur l’Asie, comme Prada, en payent le prix aujourd’hui.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Hunkemöller à la conquête de la Suisse

17/08/2017

Après avoir lancé son webshop en Suisse en septembre de l’an dernier, l’enseigne de lingerie néerlandaise Hunkemöller compte désormais y ouvrir des magasins physiques. La première ouverture est prévue pour octobre.

Le chausseur Bally est à vendre

16/08/2017

Après s’être déjà séparé de la marque de chaussures britannique Jimmy Choo, la société d’investissement autrichienne JAB Holding cherche à présent à céder le chausseur suisse Bally pour un montant d’au moins 600 millions d’euros.

Crocs perd son brevet sur ses célèbres sabots

14/08/2017

L’enseigne de chaussures Crocs a perdu son procès concernant le brevet sur le design de ses célèbres sabots. Selon l’instance américaine Patent and Trademark Office (USPTO), une autre entreprise utilisait déjà un design semblable auparavant.

Zalando à nouveau en croissance de plus de 20%

10/08/2017

Zalando a atteint de justesse son objectif de croissance de plus de 20% au deuxième trimestre de 2017. Pour l’ensemble de l’exercice l’e-commerçant allemand continue de tabler sur une croissance comprise entre 20 et 25%.

Gucci intente un procès contre Forever 21

09/08/2017

Gucci a décidé d’intenter un procès contre la chaîne de vêtements Forever 21 aux Etats-Unis. Selon la maison de mode italienne, l’enseigne américaine aurait copié un design spécifique de la marque de luxe.

Ralph Lauren fait mieux que prévu

08/08/2017

La maison de couture Ralph Lauren a enregistré d’excellents résultats au premier trimestre. Tant sur le plan de son chiffre d’affaires que sur celui de ses bénéfices, les résultats dépassent les prévisions des analystes. Il y a un an, l’entreprise avait dû déplorer d’importantes pertes.

Back to top