L’Asie pèse sur les résultats de Burberry

L’Asie pèse sur les résultats de Burberry

Le groupe de mode britannique Burberry continue d’être affecté par des ventes décevantes en Asie, en particulier en Chine, où le groupe réalise un tiers de son chiffre d’affaires.

L’Europe et l’Amérique pour compenser l’Asie

Durant les six premiers mois de son exercice comptable 2015/2016 Burberry a réalisé un chiffre d’affaires de 1,079 milliard de livres sterling (près de 1,5 milliard d’euros), soit une légère hausse par rapport aux 1,065 milliard de livres enregistrés à la même période durant l’exercice précédent. Cette progression est en grande partie attribuable à l’Amérique, où le chiffre d’affaires est passé de 270 à 286 millions de livres (385 millions d’euros).


En Asie par contre le groupe a vu son chiffre d’affaires reculer de 385 à 377 millions de livres (500 millions d’euros), et ce principalement en raison du ralentissement de la croissance économique en Chine. De plus le groupe y a perdu une partie de sa clientèle, depuis que les autorités chinoises dans le cadre de la lutte contre la corruption ont décidé d’interdire les cadeaux d’affaires de luxe.


Par ailleurs le groupe a constaté que bon nombre de Chinois ont préféré faire leurs achats en Europe, où ils ont pu tirer profit d’un euro bon marché. Dans la région ‘Europe, Moyen-Orient et Inde’ le chiffre d’affaires est passé de 410 à 416 millions de livres (560 millions d’euros).


Pour la deuxième moitié de l’année Burberry s’attend à une croissance des ventes à un chiffre, sur base comparable. D’autre part l’entreprise souhaite se concentrer sur la maîtrise de coûts, en contrôlant notamment les frais de voyages et les budgets marketing. Ainsi le bénéfice brut comparable pour l’exercice 2015/2016 (qui se termine fin mars) devrait atteindre 445 millions de livres (600 millions d’euros), un léger recul par rapport au bénéfice de 456 millions de livres de l’exercice précédent.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Inditex : ralentissement de la croissance du CA

21/09/2017

Le groupe de mode espagnol Inditex, qui détient notamment les enseignes Zara et Massimo Dutti, a déçu les attentes des analystes au deuxième trimestre. En cause : le ralentissement de la croissance organique et les effets de change défavorables.

Esprit triple son bénéfice net en 2017

20/09/2017

Au cours de son exercice comptable 2016-2017 l’enseigne de mode Esprit est parvenue à tripler son bénéfice net. Pourtant le chiffre d’affaires a régressé de près de 9%, mais ce recul est lié essentiellement à la réduction du nombre de magasins.

Hema ne fait plus la distinction entre filles et garçons

20/09/2017

A la fin de cette année Hema abandonnera les indications de genre sur ses vêtements pour enfants : les emballages n’afficheront donc plus s’il s’agit d’un vêtement pour fille ou garçon.  Ainsi Hema s’inscrit dans une tendance actuelle très nette.

Fred & Ginger et GINGER réunis sous Fred + Ginger

19/09/2017

Les enseignes Fred & Ginger et GINGER, toutes deux propriétés du groupe FNG,  se regroupent sous le nom Fred + Ginger. Désormais les collections pour enfants de Fred & Ginger et les vêtements pour dames de GINGER seront disponibles sous le même toit.

La rénovation de Brantano porte ses fruits

15/09/2017

Le nouveau concept de l’enseigne de chaussures Brantano, sous la houlette du groupe FNG, rencontre un vif succès. Plus de la moitié des magasins ont déjà été transformés et les magasins rénovés génèrent en moyenne 20% de chiffre d’affaires en plus.

Les fortes réductions pèsent sur la croissance du CA de H&M Group

15/09/2017

Au troisième trimestre le chiffre d’affaires du suédois H&M Group a progressé de 5%, mais cette croissance a néanmoins été impactée par les promotions importantes accordées durant la période d’été.

Back to top