L’Autorité de la concurrence allemande veut sanctionner Asics

L’Autorité de la concurrence allemande veut sanctionner Asics

L’Autorité de la concurrence allemande estime que l’interdiction d’Asics à ses revendeurs de vendre des articles sur des plates-formes online, telles qu’Amazon et eBay, limite la libre concurrence.

« Contrôle sur la présentation de la marque »

Asics interdit à ses revendeurs allemands de vendre des produits sur des plates-formes, telles qu’Amazon et eBay, ou encore de passer des annonces sur des sites comparateurs en utilisant le logo d’Asics. Le fabricant d’articles de sport affirme vouloir ainsi contrôler la manière dont la marque est présentée au client. Nike et Adidas appliquent eux aussi de telles pratiques en Allemagne. Une enquête est d’ailleurs également en cours à l’égard de ces deux derniers, qui suivent donc de près l’évolution du dossier d’Asics.


Le tribunal allemand n’a pas de réelles objections à ses restrictions étant donné que celles-ci sont valables pour tous les revendeurs et qu’il n’est dès lors pas question de distorsion de la concurrence. Le Bundeskartellamt pour sa part estime que l’interdiction vise avant tout à contrôler la concurrence des prix  « tant online qu’offline. »


Selon l’Autorité de la concurrence l’ensemble des restrictions constituent « de facto une interdiction sur les ventes internet ». Dès lors ces restrictions sont considérées comme une limitation inadmissible de la concurrence. Asics a jusqu’au 10 juin pour contester le jugement du Budnerkartellamt.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Hunkemöller à la conquête de la Suisse

17/08/2017

Après avoir lancé son webshop en Suisse en septembre de l’an dernier, l’enseigne de lingerie néerlandaise Hunkemöller compte désormais y ouvrir des magasins physiques. La première ouverture est prévue pour octobre.

Le chausseur Bally est à vendre

16/08/2017

Après s’être déjà séparé de la marque de chaussures britannique Jimmy Choo, la société d’investissement autrichienne JAB Holding cherche à présent à céder le chausseur suisse Bally pour un montant d’au moins 600 millions d’euros.

Crocs perd son brevet sur ses célèbres sabots

14/08/2017

L’enseigne de chaussures Crocs a perdu son procès concernant le brevet sur le design de ses célèbres sabots. Selon l’instance américaine Patent and Trademark Office (USPTO), une autre entreprise utilisait déjà un design semblable auparavant.

Zalando à nouveau en croissance de plus de 20%

10/08/2017

Zalando a atteint de justesse son objectif de croissance de plus de 20% au deuxième trimestre de 2017. Pour l’ensemble de l’exercice l’e-commerçant allemand continue de tabler sur une croissance comprise entre 20 et 25%.

Gucci intente un procès contre Forever 21

09/08/2017

Gucci a décidé d’intenter un procès contre la chaîne de vêtements Forever 21 aux Etats-Unis. Selon la maison de mode italienne, l’enseigne américaine aurait copié un design spécifique de la marque de luxe.

Ralph Lauren fait mieux que prévu

08/08/2017

La maison de couture Ralph Lauren a enregistré d’excellents résultats au premier trimestre. Tant sur le plan de son chiffre d’affaires que sur celui de ses bénéfices, les résultats dépassent les prévisions des analystes. Il y a un an, l’entreprise avait dû déplorer d’importantes pertes.

Back to top